DDcuisine

26 avril 2012

Gâteau pommes - myrtilles

Entre le 'Gâteau aux pommes et aux framboises' et le 'Gâteau pommes - mûres et amandes à base de cidre', j'ai réalisé plutôt rapidement ce délicieux gâteau. Le dimanche pour 4h encore tiède, c'est un pur régal. Il contient peu de sucre puisque le jus de pommes et les fruits en contiennent déjà. En plus pas de commentaires de Monsieur, donc l'équilibre devait être bon !

J'avais prévu de publier une recette plus estivale mais étant donné le temps, je pense que vous apprécierez davantage ce gâteau accompagné d'un thé brûlant !

357

753Gâteau pommes - myrtilles

Pour un moule à manqué de 20 cm de diamètre :

  • 150 g de farine blanche bio
  • 75 g de poudre d'amandes
  • 40 g de sucre
  • 1 sachet de levure chimique
  • 50 g de purée d'amandes blanche
  • 1 oeuf
  • 150 mL de jus de pommes
  • 3 pommes
  • 2 poignées de myrtilles surgelées

Mélanger la farine, la poudre d'amandes, le sucre, la levure et une pincée de sel.

Ajouter la purée d'amandes et sabler la pâte à la main ou au robot avec la feuille.

Ajouter l'oeuf puis le jus de pommes.

Eplucher les pommes et les couper en dés. Les ajouter délicatement à la pâte ainsi que les myrtilles encore surgelées.

Préchauffer le four à 180°C.

Verser la pâte à gâteau dans le moule recouvert de papier cuisson et enfourner pour 45 min.

3698

15987

gif_anime_webmaster,imprimante,imprimante_03  Gâteau pommes - myrtilles

Posté par Audrey à 06:28 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 septembre 2011

Fêtons la gastronomie avec des tartelettes ricotta - framboise...

Pour la fête de la gastronomie, je vous propose une délicieuse association qui me faisait saliver depuis un petit moment déjà...^^ Il me restait un fond de ricotta au frigo, mes parents m'ont ramené de belles framboises des bois et j'avais aussi une moitié de pâte sablée de Pierre Hermé au congélateur ; toutes les conditions étaient donc réunies pour enfin réaliser cette tarte.

Sauf que ma pâte a un peu trop chauffé quand j'ai voulu la décongeler au micro-onde, et que 100 g de ricotta n'étaient pas suffisant pour remplir une demie tarte. Du coup avec ce cafouillage j'ai dû jeter bien la moitié (de la moitié) de ma pâte et j'ai finalement réaliser deux tartelettes de 8 cm de diamètre. Et là les 100 g de ricotta étaient parfaits pour garnir les deux tartelettes. Un mal pour un bien finalement !

Je vous conseille vous aussi de tester cette divine association. Plusieurs recettes existent sur le net mais j'ai voulu faire au plus simple : un appareil comme un appareil à quiche avec la ricotta à la place de la crème, et un peu de sucre bien sûr.

 IMG_7793

Tartelettes ricotta - framboise

Pour 2 tartelettes de 8 cm de diamètre :

Réaliser la pâte sablée de Pierre Hermé (voir ici, clic).

Etaler la pâte sur le plan de travail fariné et garnir les deux cercles à tartelette. Piquer le fond de tarte et précuire eniron 5 à 7 min à 200°C.

Pendant ce temps mélanger la ricotta, l'oeuf et le sucre.

Déposer des framboises encore surgelées sur les fonds de tarte en les serrant bien. Recouvrir généreusement d'appareil à base de ricotta.

Cuire 30 à 35 min à 160°C.

Laisser refroidir et mettre au frais jusqu'à la dégustation.

IMG_7784

IMG_7786

IMG_7792

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Tartelettes ricotta - framboise

Posté par Audrey à 06:48 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 août 2011

Verrine fraîche aux framboises

Suite aux grosses chaleurs, j'ai eu envie de réaliser un dessert frais, à base de fruits. Je me suis inspirée d'une recette du magazine "Modes et Travaux". J'ai beaucoup réduit la quantité de sucre et c'était parfait.

IMG_7648

Verrines fraîches aux framboises

Pour 2 personnes :

  • 120 g de framboises fraîches ou surgelées + 6 framboises fraîches
  • entre 90 et 120 g de yaourt grec (j'ai aussi testé avec du yaourt à la vanille)
  • sucre glace
  • 14 g de sucre en poudre
  • 30 mL de jus d'orange
  • céréales Extra de Kellogs (ou encore du biscuit de votre choix concassé)
  • 1/2 feuille de gélatine

Faire tremper la gélatine dans de l'eau froide

Mélanger les 120 g de framboises, le sucre en poudre et le jus d'orange dans une casserole. Laisser cuire 5 min à feu moyen. Retirer du feu et laisser tiédir.

Mélanger le yaourt grec avec du sucre glace (goûter).

Ajouter la gélatine essorée dans la compotée de framboises, mélanger et verser de façon égale dans deux verrines.

Laisser prendre au frais.

Quand la gelée a pris, ajouter du yaourt dans chaque verrine, terminer par les céréales (au moment du service pour ne pas qu'elles ramolissent), et les framboises. Servir frais.

 IMG_7645

IMG_7647

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Verrine fraîche aux framboises

Posté par Audrey à 06:22 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

10 août 2011

Crumble fraise - rhubarbe aux flocons d'avoine

Et voici la recette dont je vous parlais ici. Une première pour moi le crumble aux flocons d'avoine, très sympa ! J'adore les crumbles, les proportions que je vous donne, je les ai adaptées pour une recette juste bien sucrée et pas trop grasse. Après chacun ses goûts, j'aime les crumbles, mais pas ceux qui transpirent le beurre ! Ce que je préfère dans les crumbles, c'est le croquant de la pâte, dorée à point et surtout pas découvrir sur le dessus du plat de grosses boules presque faites seulement de beurre... Enfin bon là encore à vous de voir. La compote a comme "absorbé" la pâte à crumble. Effectivement plus lourde, elle a eu tendance à s'enfoncer dans le plat mais quand on se sert, elle est bien là ! Un vrai régal ce crumble !

IMG_7404

Crumble fraise - rhubarbe aux flocons d'avoine

Pour un plat à four moyen :

Pour la pâte :

  • 40 g de farine
  • 70 g de flocons d'avoine
  • 30 g de sucre roux
  • 25 à 30 g de margarine Plantafin

Pour la garniture :

  • les 3/4 de la quantité de cette compote fraise - rhubarbe (clic ici)
  • 1 càc de Maïzena

Préparer la compote.

Diluer la Maïzena dans un fond d'eau et l'ajouter à la compote. Verser dans un plat à four.

Préparer la pâte à crumble en mélangeant les ingrédients secs et en sablant avec la margarine. Saupoudrer sur la compote.

Cuie 30 min à 180°C-200°C.

IMG_7403

IMG_7405

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Crumble fraise - rhubarbe aux flocons d'avoine

Posté par Audrey à 06:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

07 août 2011

Compote fraise - rhubarbe

Pendant qu'il est encore temps, je vous propose cette recette toute douce issue du magasine "Elle à table". J'ai doublé les quantités et réduit a quantité de sucre, puis recyclé le reste dans une autre recette qui viendra bientôt !

(J'avais fait une fausse manip' alors certains ont peut-être déjà vu apparaître la recette, désolée !!)

Sinon et bien l'heure est venue pour nous de partir en vacances mais j'essaie de programmer quelques recettes... A bientôt !

italy_mwp

 IMG_7394

Compote fraise - rhubarbe

  • 1 kg de rhubarbe
  • 250 g de fraises
  • 160 g de sucre (j'ai mis 60 g de sucre roux, à vous de voir selon vos goûts !)
  • 2 gousses de vanille (j'en ai mis 1)
  • 2 citrons (j'ai mis 2 càs de jus de citron)
  • 8 càs d'eau

Eplucher la rhubarbe et laver les fraises. Couper les fruits en morceaux.

Mettre la rhubarbe et les fraises dans une casserole avec le sucre, la vanille, le jus de citron et l'eau. Cuire 10 min en remuant souvent. J'ai fait cuire plus longtemps pour avoir vraiment une compote.

IMG_7395

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Compote fraise - rhubarbe

Posté par Audrey à 06:57 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 juin 2011

Tarte-crumble aux cerises et aux pistaches de Lilo

Les cerisiers ont été généreux cette année. Alors pour changer du clafoutis, j'hésitais entre une tarte à la cerise et un crumble... et puis je suis tombée sur cette recette qui allie les deux recettes divinement ! C'est Lilo du blog "Cuisine campagne" qui nous la propose, avec pleins de bons conseils pour la réussir ! Au final, un régal cette tarte ! Le sablé de la pâte, le fondant des fruits et le croustillant du crumble... je la referai sans hésiter avec d'autres fruits.
J'ai toutefois apporté mes modifications à la recette d'origine en reprenant la base de la pâte sablée de Hermé (avec un oeuf donc alors qu'il n'y en a pas dans la recette de Lilo). J'ai également modifié la recette du crumble en réduisant la qauntité de beurre et en augmentant la quantité de pistaches. En fait je ne mets pas de beurre pour le crumble mais la margarine Plantafin comme je le fais toujours pour mes crumbles. Je trouve que le résultat avce est super avec une quantit moindre que le beurre. Je n'aime pas les crumbles qui "transpirent" le beurre, mais après chacun ses goûts !
Enfin, je vous remercie pour vos messages toujours plus nombreux. J'ai moins de temps en ce moment pour voir les blogs, d'autant plus que je me suis trouvée une nouvelle passion, le tricot !

 

Tarte-crumble aux cerises et aux pistaches de Lilo

Pour un cercle à tarte de 22 cm de diamètre :

Pour la pâte sablée :

- 250 g de farine
- 2 g de sel
- 125 g de beurre froid en dés
- 1 oeuf
- 80 g de sucre glace

Pour la pâte à crumble

- 130 g de farine
- 70 g de pistaches non salées mixées en poudre
- 100 g de sucre cassonade
- 65 g de margarine Plantafin

Pour la garniture :

- 600 g de cerises dénoyautées
- 20 g de sucre ne poudre
- 50 de pistaches non salées mixées en poudre

Préparer la pâte sablée. Tamiser la farine dans un saladier ainsi que le sucre glace. Ajouter le sel puis le beurre et sabler la pâte avce vos mains ou au robot avec la feuille.

Battre l'oeuf à part et l'ajouter au centre du mélange. Travailler le mélange quelques instants puis former une boule.

Réserver au frais dans du film étirable au moins 30 min.

Ensuite, bien fleurer le plan de travail et étaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie en refleurant si besoin. Placer la pâte de nouveau au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Pendant ce temps, laver, équeutter et dénoyauter les cerises. Les presser au dessus d'un saladier pour exprimer leur jus (que vous pouvez boire dans la foulée) si besoin. Ca n'a pas été le cas pour moi car elle n'était pas extrêmement juteuses.

Sortir le fond de pâte sablée du réfrigérateur. Abaisser cette pâte dans le cercle à tarte que vous aurez déposé sur la plaque du four elle-même recouverte de papier cuisson.Pour la technique, voir ici. PlaceR au réfrigérateur pendant 1 heure (ou 20 minutes au congélateur, cela fonctionne également).

PrépareR la pâte à crumble. Mixer toutes les pistaches (120 g) puis les diviser en deux tas de 70 g et 50 g. Brasser dans un saladier la farine, le sucre cassonade et 70 g de poudre de pistaches. Ajouter la margarine puis travailler le mélange du bout des doigts. Mettre la pâte à crumble au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 200°C, en mode cuisson "basse" (four à chaleur tourannat et juste la résistance du dessous en fonction). Sortir le fond de tarte du réfrigérateur, mélanger les 50 g de poudre de pistaches et le sucre en poudre et en saupoudrer le fond de tarte. Ajouter les cerises dénoyautées et enfourner pendant 30 minutes (temps compté pour le four de Lilo et c'était nickel pour moi. A adapter selon votre four en vérifiant la cuisson de temps en temps).

Sortir la tarte aux cerises du four (à ce stade, vous pouvez la manger telle quelle). Emietter la pâte à crumble dessus et faire cuire pendant 15 minutes, à 200°C, chaleur tournante (résistances du haut et du bas).

Laisser ensuite refroidir sur le plan de travail, décorer avec des pistaches concassées.

J'ai réalisé la tarte la veille de la dégustation et je l'ai laissée dans le four éteint pas au frais sur les conseils de Lilo, pour pas que le crumble ramolisse.

 IMG_7198

IMG_7193

IMG_7203

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Tarte-crumble aux cerises et aux pistaches

Posté par Audrey à 06:02 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

29 mai 2011

Craquelins aux fraises

J'ai enfin trouvé "la" recette des craquelins ! J'avais goûté un jour une recette de ce genre, aux fraises, avec une délicieuse chantilly. Mais j'ai préféré faire ma crème fétiche, un plus élaborée qu'une simple chantilly, la crème pour Saint-Honoré de Conticini (ou crème diplomate sans le mascarpone).
Ce dessert est extra, fini très bien un repas et est bien équilibré car les craquelins sont plutôt sucrés, et la crème peu, donc au final c'est très bien. Ce que je vous diais ici car c'est la même crème que j'ai réalisée pour mes éclairs.
Alors petits conseils pratiques, vous pouvez réaliser les craquelins à l'avance et les conserver dans une boîte en fer. Par contre le montage du dessert se fait au moment du service pour ne pas ramollir les craquelins. Aussi, j'ai eu pas mal de mal à étaler la pâte à craquelin. Au début j'utilisais mon rouleau à pâtisserie et ça collait même avec de la farine. Alors ensuite j'ai formé les disques à la main en exerçant de petites pressions. J'ai utilisé une spatule pour tansférer les craquelins de mon plan de travail à la plaque du four. J'ai vraiment beaucoup fariné et tant mieux car cela ne s'est pas ressenti au goût. Merci à "Mes p'tis délices" pour la recette des craquelins.

C'est la deuxième fois que je fais cette recette, je l'avais faite cet hiver avec des mûres surgelées.


Craquelins aux mûres

Pour 4 personnes :

Pour les craquelins :

- 100 g de sucre fin
- 50 g de beurre
- 50 g d'amandes entières
- 40 g de farine + pour le plan de travail
- 30 g de pistaches non salées

Pour la crème vanillée :

- 1 jaune d'oeuf
-125 mL de lait
- 11 g de sucre


- 11 g de farine

- 1/2 càc de vanille en poudre
- 2 feuilles de gélatine
- 240 g de crème liquide entière (j'ai mis 20 cL car c'est ce qu'il me restait)
- 20 g de sucre glace
- 50 g de mascarpone (ou pas)

Pour la garniture :

- environ 250 g de fraises ou 250 g de mûres (comme ce sont des mûres des bois, je les passe au four 10 min à 90°C, encore surgelées puis je les réserve au frais)

Préparer les craquelins. Chauffer le beurre jusqu'à la couleur noisette, ôter du feu. (Je l'ai filtré à ce moment). Chauffer le four à 180°C. Mixer grossièrement les amandes. Les mélanger avec le sucre, la farine et 2 càs d'eau. Incorporer le beurre refroidi.

Travailler pour avoir une pâte homogène. Placer 20 min au frais. Façonner 12 boules de pâte et en aplatir 6 en cercles de 6 cm sur le plan de travail fariné. Les poser sur une plaque en silicone ou recouverte de papier cuisson et les laisser cuire 7 min au four.

Dès leur sortie du four, parsemer les craquelins de pistaches hachées, les décoller du papier, les poser sur du papier absorbant et laisser tiédir. Faire une autre fournée de craquelins.


Préparer la crème.

Pour cela, réaliser une crème pâtissière en portant le lait mélangé à la vanille, en ébullition.

Dans un saladier, fouetter, le jaune d'oeuf avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Quand le sucre est bien dissout, ajouter la farine afin d'obtenir une pâte homogène puis verser la moitié du lait encore chaud.  Mélanger à nouveau puis verser le tout dans la casserole contenant le reste du lait.

Porter la crème à ébullition pendant 2 min sans jamais cesser de remuer à l'aide d'un fouet. Prélever 70 g de crème.

Ajouter à cette de crème pâtissière les feuilles de gélatine préalablement trempée dans un bol d'eau froide et pressées puis fondues pendant quelques secondes au micro-onde. ATTENTION, la gélatine ne doit surtout pas bouillir. (je mets mon micro-ondes à la puissance la plus faible et 2 secondes, je vérifie puis remets 2 secondes si ce n'est pas fondu). Mélanger intimement le tout.

Fouetter la crème liquide entière avec le mascarpone et le sucre glace au robot. Quand la crème est suffisamment montée, c'est-à-dire quand elle présente une texture souple et assez ferme, l'incorporer délicatement à la crème pâtissière à la vanille. Mélanger doucement àl l'aide d'une maryse ou d'un fouet.

Mettre dans une poche à douille (ou encore un sac congélation dont vous couperez un coin), et réserver au frigo jusqu'au moment du dressage du dessert.


Au moment du dessert, poser un craquelin sur les assiettes, recouvrir de crème à l'aide d'e la poche à douille, couvrir de mûres. Renouveler l'opération et terminer par un craquelin.

Servir et régalez-vous !

IMG_7043

IMG_7048

IMG_7046

IMG_7047

Aux mûres :

IMG_6134

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Craquelins aux fraises ou aux mûres

Posté par Audrey à 06:30 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mai 2011

Eclairs fourrés à la crème diplomate et fraises

Les superbes éclairs de Patrick, du blog "Des tartes et des gâteaux" m'ont vraiment fait envie... Mes deux pâtisseries préférées étant la tarte aux fraises et le choux chantilly (dans cet ordre ;) ) je me suis dit que des éclairs chantilly - fraise seraient donc un bon compromis ! Sur ses conseils, toujours très précieux, j'ai pu réaliser de très beaux éclairs, une première pour moi même si j'avais déjà fait des choux chantilly, que j'ai fourrés d'une crème diplomate (crème pâtissière + chantilly), celle de Conticini que j'avais testée dans une recette qu'il faudra bientôt que je vous poste, mais ici je l'ai un peu modifiée. J'ai accompagné le tout d'une salade de fraises ; un petit délice !

Par contre, à la base il me fallait 7 éclairs mais comme je n'avais pas trop de notions des quantités qu'il fallait faire, j'ai repris ma recette de pâte à chou pour 4 oeufs et une base d'un demi-litre de crème pâtissière... et j'ai fait 19 éclairs !! Bon ils sont quand même tous partis en deux jours, heureusement que je connais des gourmands...

A noter pour terminer que la crème diplomate de Conticini est très peu sucrée. Elle était très bien allée avec le premier dessert que j'avais réalisé avec cette crème car le reste était beaucoup sucré donc elle équilibrait bien le tout. Par contre ici avec une pâte à chou peu sucrée à la base et des fraises pas hyper sucrées non plus, il nous a fallu rajouter du sucre. Donc la prochaine fois je mettrai plus de sucre glace.

 

Eclairs fourrés à la crème diplomate et fraises

Pour 19 éclairs :

Pour la pâte à chou :

- 166 g d'eau
- 166 g de lait
- 93 g de beurre
- 1,5 càs de sucre en poudre
- 1 bonne pincée de sel
- 200 g de farine
- 4 à 5 oeufs selon leur taille (j'en ai mis 5 moyens)

Pour la crème diplomate (500 mL de crème pâtissière + crème fouettée) :

- 4 jaunes d'oeufs
- 500 mL de lait
- 45 g de sucre
- 40 g de farine
- 1 càc de vanille en poudre
- 7 feuilles de gélatine
- 800 g de crème liquide entière
- 67 g de sucre glace

Pour la garniture :

- 500 g de fraises

 

Pour la pâte à chou, mettre dans une casserole l'eau avec le beurre coupé en dés, le sucre et le sel. Quand cela bout, ajouter la farine et remuer énergiquement à la cuillère en bois. Toujours sur l efeu mais à feux doux, remuer quelques minutes pour déssécher la pâte. Transvaser la pâte dans le bol du robot ou dans un saladier, laisser un peu reforidir et ajouter les 4 premiers oeufs un à un en mélangeant bien entre chaque œuf, avec la feuille du robot ou à la cuillère en bois. Vous devez obtenir une pâte homogène, souple, ni trop molle, ni trop ferme. Elle doit couler avec difficulté de la spatule et lorsque vous formez une pointe avec la pâte, elle doit à peine s'affaisser. Votre pâte est alors prête. Si ce n'est pas le cas, ajouter le dernier oeuf petit à petit ; pour cela le battre à part dans un bol avec une fourchette et l'ajouter lentement. Pas besoin de tout le mettre si la pâte a la consistance voulue avant.

Préchauffer le four à 200°C (chaleur tournante pour moi).

Transvaser la pâte dans une poche à douille munie d'une douille 12 mm. Dresser des éclairs de 12 cm de long sur la plaque du four recouverte de papier cuisson en les espaçant car ils vont gongfler. (j'ai tracé des traits au crayon papier pour m'aider). Appuyer de façon homogène sur la poche pour avoir des éclairs assez réguliers. Ca n'a pas été mon cas dans un premier temps mais avec la cuisson, on voit moins les défauts des éclairs.

IMG_6953

Enfourner les éclairs en baissant le four à 180°C, pendant 20 min (voire 25, tout dépend votre four). Puis baisser encore le four à 160°C et prolonger la cuisson de 10 min en laissant la porte du four entre-ouverte en la bloquant avec le manche d'une cuillère en bois (merci Patrick !).

Laisser les éclairs refroidir sur une grille.

IMG_6954

IMG_6955


Préparer la crème.

Faire ramollir les feuille de gélatine dans un saladier d'eau froide.

Pour cela, réaliser une crème pâtissière en portant le lait mélangé à la vanille, en ébullition.

Dans un saladier, fouetter, les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Quand le sucre est bien dissout, ajouter la farine afin d'obtenir une pâte homogène puis verser la moitié du lait encore chaud.  Mélanger à nouveau puis verser le tout dans la casserole contenant le reste du lait.

Porter la crème à ébullition pendant 2 min sans jamais cesser de remuer à l'aide d'un fouet. La crème pâtissière est faite.

Ajouter alors les feuilles de gélatine pressées puis fondue pendant quelques secondes au micro-onde. ATTENTION, elle ne doit surtout pas bouillir. Mélanger intimement le tout. (J'ai incorporé directement mes feuilles à la crème encore chaude, elle se sont bien dissoutes, mais la première fois j'avais fait comme Conticini le dit et c'est plus sûr !)

Fouetter la crème liquide entière bien froide (ainsi que votre récipient et vos fouets), avec le sucre glace au robot. Quand la crème est suffisamment montée, c'est-à-dire quand elle présente une texture souple et assez ferme, l'incorporer délicatement à la crème pâtissière à la vanille. Mélanger doucement à l'aide d'une maryse ou d'un fouet.

Mettre dans une poche à douille (ou encore un sac congélation dont vous couperez un coin), munie d'une douille cannelée et réserver au frigo jusqu'au moment du dressage du dessert. Il faut que la crème prenne avant de garnir vos éclairs.

Couper les éclairs en deux et les garnir généreusement de crème. Réserver au frigo et au moment du dessert, servir avec les fraises.

Vous pouvez sans problème réaliser les éclairs le matin pour le soir et les réserver au frigo. Encore le lendemain ils étaient extras.

IMG_6956

IMG_6965

IMG_6964

IMG_6979

IMG_6980

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Eclairs fourrés à la crème diplomate et fraises

Posté par Audrey à 06:32 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

20 avril 2011

Entremet myrtille - passion de Mercotte, juste divin...

Après l'entremet de mon papa, et bien voici aujourd'hui l'entremet de ma maman.

Le choix s'est porté sur celui-ci car maman aime beaucoup les sorbets, bien qu'elle aime aussi le chocolat ou le caramel et pleins d'autres choses :) alors je me suis dis que cet entremet myrtille (à la base cassis mais impossible d'en trouver aussi bien dans les magasins que sur le net, incroyable !), passion avec une touche de citron vert devrait lui plaire. Et ça a été le cas mais il n'a pas seulement plus à maman, il a vraiment plu à tout le monde, même à mon petit frère pourtant pas fan de dessert fruité. Mr lui a adoré, il m'a dit que c'était le meilleur de mes entremets (mais bon il a tendance à dire ça à chaque fois ce gourmand...), et moi aussi j'ai adoré !

Cet entremet est léger, termine parfaitement un repas, et on sent vraiment toutes les couches, du biscuit à la mousse ivoire, qui contrebalance super bien la passion et la myrtille. Alors n'hésitez plus, lancez-vous vous aussi ! De la précision et de l'organisation et tout se passera bien :) Merci à Mercotte pour cette délicieuse recette. Et peut-être que ces deux dernières recettes pourront vous inspirer pour Pâques !

 

Entremet myrtille - passion

Pour un cercle 22, 24 cm de diamètre (pour 8 personnes) :

Pour le pain de Gênes :

- 160 g de pâte d'amande à 50 ou 55 % de fruits (sur les conseils de Mercotte, je n'ai pas acheté celle du commerce qui ne contient presque que du sucre ! Je l'ai faite, voir ici).
- 3 oeufs
- 30 g de farine T45
- 50 g de beurre chaud à 45°C
- 2 g de levure chimique
- quantité suffisante de myrtilles fraîches ou surgelées

Tamiser la farine et la levure.

Fouetter les œufs au bain-marie dans un cul de poule et monter la température à 50°C (j'utilise une sonde de cuisine).

Faites tiédir légèrement la pâte d’amande au micro-ondes. Dans le bol du robot  ajouter progressivement les œufs à la pâte d’amande et fouetter pour blanchir le mélange et obtenir le ruban (appareil lisse et homogène qui s’écoule lentement et se replie comme un ruban). Prélever une petite partie du mélange pour l’ajouter au beurre fondu. Mélanger à nouveau le tout et incorporer délicatement le mélange farine-levure.

Verser le tout dans un moule ou dans un cercle à tarte non beurré (mais j'ai recouvert mon moule à manqué de papier cuisson) de 22 cm, parsemer de myrtilles et enfourner à 185°C pendant 15 minutes environ.

IMG_6688

IMG_6689

Pour le crémeux passion :

- 180 g de purée de fruits de la passion Capfruit (que vous pouvez trouver ici)
- 45 g de jaunes d'oeufs
- 68 g d'oeufs entiers (il faut battre un oeuf et l'ajouter petit à petit aux oeufs précédent déjà pesés pour obtenir les 68 g, ça fait environ 1,5 oeufs si mes souvenirs sont bons)
- 45 g de sucre en poudre
- 60 g de beurre pommade
- 2 g de gélatine soit 1 feuille

Faire tremper la gélatine dans beaucoup d’eau froide.

Mélanger la purée de passion, les jaunes, les œufs entiers et le sucre et faiire épaissir au bain-marie sans cesser de remuer au fouet. Ajouter la gélatine bien essorée. Quand le mélange est entre 35°et 40°C, incorporer le beurre à l’aide d’un mixer plongeant.

Poser un cercle à génoise chemisé de rhodoïd sur le pain de gênes démoulé et refroidi, couler le crémeux dessus et bloquer au froid (c'est-à-dire mettre au congélateur). Attention pour cette étape, il faut que le cercle soit bien sur le pain de gênes et qu'il n'y ait aucun espace sinon le crémeux va fuir. C'est ce qui m'est arrivé à un endroit mais heureusement j'ai pu vite récupérer le tir !

IMG_6693

Pour la marmelade de myrtilles (ou cassis si vous trouvez !) :

- 250 g de myrtilles fraîches ou surgelées
- 70 g de sucre en poudre
- 40 g de glucose (je le trouve chez Intermarché)
- 8 g de pectine NH (en vente ici) mélangés à 10 g de sucre en poudre
- 25 g de jus de citron

Dans une casserole faire chauffer à 40°C les fruits et ajouter  le mélange pectine/sucre poudre, porter à ébullition. Incorpore le reste du sucre et le glucose, reporter à ébullition pendant une bonne minute puis hors du feu ajouter le jus de citron. Laisser tiédir puis couler la marmelade sur le crémeux et bloquer à nouveau au froid.

 

Pour la mousse ivoire acidulée :

- 175 g de couverture ivoire (prendre le Nestlé chocolat blanc ou Valrhona, Barry si vous avez)
- 95 g de lait entier (je n'avais que du demi-écrémé)
- 3 g de gélatine
- 190 g de crème liquide entière
- le zeste d'un petit citron vert

J'avoue que pour le chocolat blanc et la crème, j'ai arrondi à respectivement, 180 g car c'est le poids de la plaque, et 200g car c'est le poids d'une briquette de crème !

Faire tremper la gélatine dans beaucoup d’eau froide.

Faire fondre le chocolat au bain-marie et parallèlement porter le lait à ébullition et y ajouter la gélatine bien essorée.

Verser 1/3 du liquide chaud sur le chocolat en frictionnant à la maryse pour obtenir un noyau lisse et brillant signe d’une émulsion démarrée, ajouter en 2 fois et de la même manière le reste du lait en conservant la bonne texture. Quand le mélange est entre 35°/40°C, l'incorporer en 2 fois à la crème montée mousseuse (donc pas aussi ferme qu'une chantilly). Incorporer le zeste de citron râpé.

Ôter le cercle à génoise et le rhodoïd, prendre 1 autre cercle à pâtisserie de diamètre légèrement supérieur à la taille de votre entremet – 1cm environ - (ou encore adapter la taille du cercle si c'est un cercle réglable), le chemiser à nouveau de rhodoïd pour faciliter le démoulage et sans attendre, couler la mousse pour recouvrir le dessus et les côtés de l’entremet. Bloquer à nouveau au froid.

 

Pour la finition et la décoration :

Le jour de la dégustation, sortir l’entremet du congélateur, chauffer le cercle à l’aide d’un chalumeau ou d’un sèche cheveux pour faciliter le démoulage, retirer immédiatement le rhodoïd pour avoir les côtés bien lisses.

De mon côté comme l'entremet a fait une heure de route donc encore congelé, j'ai pu le ôter le cercle sans chauffer le tour de l'entremet.

Laisser revenir à température quelques heures au réfrigérateur puis décorer pour le service. Comme je n'avais pas le temps pour la déco, j'ai mis des perles en sucre de couleur mais bien les mettre au dernier moment car sinon la couleur des billes coule... C'est ce qui s'est passé pour les reste du gâteau (seulement deu xpetites part dégustées le lendemain).


Conseils de Mercotte pour préparer l'entremet en étapes :

J-3 ou -2 : réaliser le pain de Gênes tranquillement, le laisser refroidir.

J-2 ou J-1 :  faire le crémeux passion, le verser sur le pain de Gênes et zou au congélateur. Préparer la marmelade de myrtilles, la couler sur le crémeux et retour au congélateur.

J-1 ou J0 : Il est temps de réaliser la mousse ivoire pour la finition de l’entremet avant de le ranger une dernière fois au congélateur jusqu’au jour de la dégustation.

IMG_6719

IMG_6720

IMG_6734

Là c'était le lendemain...

IMG_6738

IMG_6739

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Entremet myrtille - passion

Posté par Audrey à 06:43 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

28 mars 2011

Pain à la banane, aux flocons d'avoine et aux myrtilles, pour bien commencer la journée !

Nouvelle recette de pain à la banane sur mon blog et trouvée ici, après le pain à la banane tout simple, le pain à la banane au chocolat et aux pépites de chocolat très gourmand, le pain banane - beurre de cacahuètes, le pain banane, beurre de cacahuètes, pépites de choco et cacahuètes, et le pain banane-pépites de choco (ah oui déjà tout ça quand même !). Et cette recette est tout aussi concluante que les précédentes ! On a adoré ce cake. Par contre je vous conseille de mettre un paquet de levure chimique plutôt que le bicarbonate comme je l'ai fait et comme la recette le préconisait, car je trouve que mon pain a eu du mal à monter... Aussi j'ai fait quelques toutes petites modifs...

 

Pain à la banane aux myrtilles et son streusel aux flocons d'avoine

- 3 bananes moyennes bien mûres
- 100 g de sucre
- 1 pincée de sel
- 1 oeuf
- 56 g de beurre fondu
- 1 càc de bicarbonate de soude + 1 càs d'eau (mettre plutôt 1 paquet de levure chimique)
- 250 g de farine
- 1 tasse de myrtilles surgelées (j'ai mis un peu de fruits rouges pour compléter car je n'avais pas assez de myrtilles)

Pour le streusel :

- 8 g de farine
- 15 g de sucre roux
- 20 g de flocons d'avoine
- 10 g de margarine (ou beurre mais j'aime bien la texture de la margarine Palantafin car je trouve qu'on a besoin d'en mettre moins que du beurre pour faire les pâtes à crumble ou streusel. Enfin c'est mon avis...)

 

Ecraser les bananes à l'aide d'une fourchette sur une assiette. Transvaser dans un saladier ou le bol du robot. Ajouter le sucre, le sel et l'oeuf. Bien mélanger.

Ajouter le beurre fondu et refroidi puis le bicarbonate dissout dans l'eau ou la levure chimique (mais non dissoute dans de l'eau !). Ajouter enfin la farine.

Préchauffer le four à 180°C.

Ajouter délicatement les fruist surgelés à la pâte. Verser celle-ci dans un moule à cake recouvert de papier cuisson.

Préparer le streusel en mélangeant la farine, le sucre, les flocons d'avoine et la margarine du bout des doigts. Le répartir sur la pâte à cake.

Cuire 50 min à 1h (voire un peu plus selon votre four). Le cake est cuit quand la lame du couteau ressort sans trace de pâte.

Avant cuisson :

IMG_6747

Et après :

IMG_6749

IMG_6750

L'intérieur (pas terrible la photo, le cake était encore chaud...!) :

IMG_6753

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Pain à la banane aux myrtilles et son streusel aux flocons d'avoine

Posté par Audrey à 06:55 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
© ddcuisine.canalblog.com | 2007 | Tous droits réservés