DDcuisine

31 décembre 2010

Dernière recette de l'année : feuilletés aux knacks

Je pense que bon nombre d'entre vous connaissent cette recette mais je voulais toutefois qu'elle apparaisse sur mon blog, et peut-être que certains ne la connaissent pas ! C'est une recette vite réalisée mais parfaite pour les apéritifs maison. Je l'ai réalisée pour Noël avec les "escargots feuilletés au chèvre", les "palmiers feuilletés goût 'pizza' ", les "palmiers feuilletés façon 'burger' ", et une autre sorte de feuilletés que je vous présente bientôt. Ainsi, avec quelques ingrédients et cinq pâte feuilletés donc, j'ai fait 138 petits fours (!) que j'ai congelés puis cuits 10 min. Pratiques non?

Peut-être cette recette pourra-t-elle vous servir pour votre apéritif du réveillon (avec d'autres, n'hésitez pas à vous balader dans les index). En tout cas je vous souhaite de passer une bonne soirée et à l'année prochaine pour une nouvelle recette !

g52p5mk5


Feuilletés aux knacks

- 1 pâte feuilletée pur beurre
- environ 7 grandes knacks
- moutarde forte

Dérouler la pâte feuilletée. Etaler dessus une fine couche de moutarde forte et déposer un knack. L'enrouler de pâte feuiletée et couper des tronçons de 2, 3 cm.

Cuire à 200°C 5 à 10 min ou congeler à plat sur un plateau puis mettre dans un sac congélateur. Les cuire par la suite encore congelés en prolongeant un peu le temps de cuisson.

IMG_6265

IMG_6266

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Feuilletés aux knacks

Posté par Audrey à 06:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]

30 décembre 2010

Mon entremet de Noël : vanille, noisette et chOcOlat...

Aujourd'hui je vous présente la recette du dessert réalisée pour le réveillon de Noël. Quand j'ai vu ce bel entremet chez "Talons hauts et cacao", je me suis dit que ce serait le dessert parfait pour Noël, car nous ne sommes pas très "bûche"... J'ai simplement réalisé une crème brûlée à la vanille plutôt qu'au café. Cet entremet est divin, la mousse noisette un régal, tout comme la crème brûlée vanille. On a adoré et certains l'ont même préféré au Trianon, l' "indétrônable" ! Moi j'hésite toujours...
Je vous copie-colle la recette avec les petites modifs. Merci à Garance pour la recette !

Si vous voulez réaliser cette entremet en plusieurs fois, voici comment j'ai procédé :

entremet que vous voulez servir le vendredi soir ; réalisez alors la crème brûlée et le biscuit noisette le mardi. Les congeler bien à plat (sur la plaque du four par exemple). Réaliser le streusel le mercredi et réserver dans une boîte hermétique. Réaliser les deux mousses et monter l'entremet le jeudi. Mettre au congélateur pour la nuit du jeudi au vendredi. Sortir l'entremet le vendredi matin, le démouler et le réserver au frigo jusqu'au soir.


Entremets à la noisette, vanille, chocolat streusel au muscovado

Pour un cercle de 22 cm :

Pour la crème brûlée à la vanille (à faire quelques heures avant l'avant veille c'est encore mieux) :
Moule utilisé : moule à manqué en silicone de 23 cm ou moule à manqué recouvert de papier cuisson de 22 cm de diamètre

- 4 jaunes d'œufs
- 30 g de sucre
- 1 càc de vanille en poudre
- 220 mL crème liquide à 30 % de MG
- 60 mL de lait

Préchauffer le four à 130°C. (J'ai mis moins fort, à 90°C comme je fais toujours pour ce genre d'entremet).

Mélanger les jaunes avec le sucre. Faire chauffer le lait, la crème et la vanille. Dès que la crème frémit, verser sur les jaunes et mélanger. Verser dans le moule, faire cuire à 90°c pendant 45-60 minutes jusqu'à ce que le centre soit cuit. (45 min pour moi).

Laisser refroidir puis réserver au congélateur 4 heures minimum pour faciliter le démoulage.

Streusel au rapadura (peut se préparer l'avant veille) :

- 40 g de poudre de noisettes
- 30 g de farine
- 10 g de cacao amer
- 40 g de rapadura (à défaut sucre de canne ou encore du sucre Muscovado)
- 40 g de beurre en dés

Sabler du bout des doigts tous les ingrédients jusqu'à ce que le beurre soit bien incorporé. Réserver au frais 30 minutes.

Préchauffer le four à 150°C. Émietter la pâte sur une feuille de papier sulfurisé et cuire pendant 15 min (j'ai mis bien 25 min pour ma part). Laisser complètement refroidir. Réserver dans une boite hermétique s'il n'est pas utilisé tout de suite.


Dacquoise noisette (peut se préparer l'avant veille, il faut alors l'emballer et la conserver au réfrigérateur) :

- 3 blancs d'œufs à température ambiante
- 75 g de poudre de noisettes
- 75 g de sucre glace
- 1 pincée de sel
- 15 g de sucre semoule

Préchauffer le four à 180°C.

Tamiser ensemble le sucre glace et la poudre de noisettes.

Monter les blancs en neige avec la pincée de sel. Lorsque le mélange mousse, ajouter le sucre semoule. Continuer à fouetter jusqu'à ce que les blancs soient fermes. Ajouter délicatement les poudres tamisées. Mélanger en soulevant la masse jusqu'à ce que les poudres soient complètement incorporées.

Verser la pâte sur une feuille de papier sulfurisé (non beurrée) et dans le cercle réglé à 23 cm de diamètre. Etaler à l'aide d'une spatule (ou dos d'une cuillère).

Faire cuire pendant 15-20 minutes. Surveiller la cuisson, une croute légèrement dorée se forme et le biscuit doit rester moelleux. Laisser complètement refroidir, détailler un disque de 22 cm de diamètre à l'aide du cercle.

A ce moment, soit vous congelez la dacquoise dans du film étirable pour une utilisation ultérieure, soit vous chemisez éventuellement le cercle en inox de rhodoïd (ou une bande de papier sulfurisé) pour faciliter le démoulage.

Poser le cercle en inox sur un plat de service. Déposer au fond le biscuit (face lisse sur le dessous).
Démouler délicatement la crème brûlée congelée et la déposer sur la dacquoise. Réserver au frais le temps de préparer la bavaroise.

Bavaroise noisette :

- 2 jaunes d'oeufs
- 100 mL de lait
- 40 g de sucre
- 100 g de poudre de noisettes
- 1,5 feuille de gélatine vahiné (soit 3 grammes)
- 115 mL de crème liquide à 30% de MG

Ramollir la gélatine dans un bol d'eau froide pendant 15 min. 

Dans une poêle sans matière grasse, torréfier sur feu doux la poudre de noisette pendant 10 minutes. Remuer de temps en temps pour éviter qu'elles ne brûlent. Mixer pour obtenir une pâte.

Dans un saladier, blanchir les jaunes et le sucre. Porter le lait à ébullition puis le verser en filet sur les jaunes. Remettre le mélange dans la casserole et faire épaissir en remuant sans cesse. La crème est cuite lorsqu'elle nappe la spatule (comme une crème anglaise).

Essorer la gélatine et la faire fondre dans la crème chaude. Ajouter la pâte de noisette et bien mélanger.

Monter la crème fleurette en chantilly mousseuse (elle doit former des petits pics), l'incorporer dans la crème à la noisette.

Verser sur la dacquoise, réserver 15-30 min au congélateur pour faire prendre légèrement la mousse. Déposer le streusel en appuyant très légèrement dans la mousse pour l'inclure.

Mousse au chocolat noir :

- 140 g de chocolat noir (à 58 % de cacao pour moi)
- 1 feuille de gélatine vahiné (soit 2 g)
- 100 mL de lait
- 190 mL de crème liquide à  30 % de MG bien froide

Ramollir la gélatine dans un bol d'eau froide pendant 15 min.

Hacher le chocolat et le faire fondre au bain marie ou à feu très doux.

Faire chauffer le lait, dès qu'il frémit retirer du feu, ajouter la gélatine essorée et bien mélanger. Verser en trois fois sur le chocolat fondu en mélangeant vivement à la spatule. Laisser tiédir.

Monter la crème fleurette en chantilly mousseuse (elle doit former des petits pics) et l'incorporer au chocolat tiède. Verser la mousse au chocolat noir sur le streusel et lisser le dessus.

Réserver au réfrigérateur pendant 24 heures (ou au congélateur bien emballé)

Sortir l'entremet du réfrigérateur 15 minutes avant la dégustation. Décorer de cacao amer et de noisettes caramélisées éventuellement.

Si l'entremet à été conservé au congélateur, le démouler et le faire décongeler au réfrigérateur 6-8 heures avant la dégustation.

IMG_6323

IMG_6325

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Entremet vanille, noisette et chocolat

Posté par Audrey à 06:49 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

29 décembre 2010

Crustacés à la nage, pour une entrée festive

Voici l'entrée que j'ai préparé à Noël, pour six personnes. Elle est exquise et en plus légère, mais aussi pratique car vous pouvez la préparer à l'avance et la terminer au dernier moment. Certains ont trouvé qu'il y avait un peu trop de sauce, d'autres pas (dont moi), donc au moment de servir c'est à vous de voir, vous n'êtes pas obligés de toute la mettre.  Je me suis inspirée d'une recette que je n'ai pas encore publiée, j'éditerai mon message alors.


Crustacés à la nage

Pour 6 personnes :

- 3 gousses d'ail
- 1 noix de beurre
- 150 mL de vin blanc
- 450 mL de crème liquide (nous n'avions que de la crème à 3% et c'était très bien)
- 1 paquet de Saint Jacques surgelées sans corail, rincées et égouttées
- une vingtaine de crevettes cuites décortiquées dont le boyau a été retiré
- 1,5 càs de Maïzena
- 1,5 càc de jus de citron

- 4 blancs de poireau

Dans l'après-midi pour le soir si vous voulez vous avancer, laver les blancs de poireau, les couper en fines rondelles et cuire dans une grande casserole sans matière grasse pendant 15, 20 minutes, soit jusqu'à ce que les poireaux soient bien tendres.

Ensuite, bien les égoutter dans une passoire en les pressant.

Peler et presser les gousses d'ail dans le beurre fondu dans une casserole moyenne. Laisser revenir quelques minutes.

Ajouter le vin blanc et faire bouillir 2 à 3 minutes. Ajouter la crème et faire encore bouillir 4 minutes.

Diluer la Maïzena dans un demi verre d'eau et ajouter à la sauce, faire bouillir 1 minute.

A ce moment, vous pouvez couper le feu et finir la recette juste avant de servir, ça ne vous prendra que 2 ou 3 minutes.

Il faut alors ajouter le jus de citron, les poireaux, les Saint-Jacques et les crevettes et cuire 2 minutes si la préparation est chaude. Un peu plus sinon  (4 min), le temps de tout faire réchauffer.

Bien saler et poivrer.

Servir bien chaud dans des ramequins ou des bols.

IMG_6312

IMG_6313

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Crustacés à la nage

Posté par Audrey à 06:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 décembre 2010

Roulés à la truite fumée pour l'apéritif

Nouvelle idée de bouchée pour vos apéritifs qui a fait partie de notre apéritif de Noël. J'avais déjà utilisé le principe pour utiliser des mousses de thon et de sardine. Mais cette fois j'ai utilisé de la truite fumée plutôt que du saumon car je préfère, mais vous pouvez tout à fait utiliser du saumon. Et je n'ai pas voulu tartiner les pains de beurre mais plutôt d'une préparation légère à base de fromage blanc que j'ai servie avec pour tremper les roulés pour ceux qui veulent. Des bouchées légères et super bonnes, parfaites !


Roulés à la truite fumée

- 8 tranches de truite fumée
- tranches de pain de mie avec ou sans la croûte
- 100 g de fromage blanc
- 1 càc de jus de citron
- 1 grosse càs d'aneth (rayon épices)
- poivre
- un tout petit peu de sel


Mélanger dans un bol le fromage blanc, le jus de citron, l'aneth et le sel et le poivre.

Aplatir au rouleau à pâtisserie une tranche de pain de mie, tartiner un peu de préparation au fromage blanc, recouvrir de truite fumée et rouler la tranche de pain sur elle-même. La couper en petits tronçons et faire tenir le roulé avec un cure-dent.

Et voilà c'est tout ! Servir avec le reste de préparation au fromage blanc.

IMG_6299

IMG_6300

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Roulés à la truite fumée

Posté par Audrey à 06:17 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

26 décembre 2010

Joyeuses fêtes de fin d'année !

Pas eu le temps de poster un message avant Noël alors j'espère que vous avez bien réveillonné. A demain pour une nouvelle recette.
Bon dimanche !

Posté par Audrey à 12:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 décembre 2010

"Love boulettes", pour se régaler à l'apéro

J'enchaîne les recettes pour vous en présenter que vous pourrez préparer pour Noël. Celle-ci en particulier, pour l'apéritif de Noël ou encore pour vos apéro entre amis ! J'aime beaucoup ce genre de petits grignotages ! la recette est issue du magazine "Elle à table" (mais je ne sais plus de quel mois...)


Love boulettes

Pour 20 boulettes environ :

- 180 g de farine
- 100 g de beurre (80 g de margarine plantafin pour moi)
- 60 g de pistaches salées décortiquées (non salées pour moi)
- 60 g d'amandes effilées
- 60 g de pignons
- 1 oeuf
-1 càc de sel
- fleur de sel
- poivre

Dans un saladier, mélanger la farine, le sel et le beurre coupé en morceaux.

Travailler la pâte avec les mains pour la réduire en un mélange sableux.

Ajouter les pistaches, les amandes et les pignons puis incorporer l'oeuf. Bien malaxer la pâte.

Préchauffer le four à 200°C.

Répartir des petits tas de pâte en vrac sur la plaque du four recouverte de papier cuisson.

Enfourner et cuire 15 min. Laisser refroidir.

Servir les boulettes saupoudrées de fleur de sel et généreusement poivrées (je n'ai pas fait cette dernière étape).

IMG_5881

IMG_5882

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Love boulettes

Posté par Audrey à 06:01 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

22 décembre 2010

Pancakes à la banane, super goût et super texture

Après les pancakes tout simple, les pancakes à la ricotta, je vous propose aujourd'hui des pancakes à la banane. J'ai trouvé la recette sur un blog anglophone dont je ne retrouve plus le lien ! J'ai fait de minimes modifs. Ces pancakes sont super bons, surtout accompagnés de chocolat pour l'association chocolat - banane...

Petit-déj ou goûter que vous apprécierez pendant vos vacances si vous testez ;)


Pancakes à la banane

Pour 10, 12 pancakes :

- 188 g de farine blanche
- 1 sachet de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 2 bananes moyennes écrasées
- 295 mL de lait
- 2 oeufs
- 60 g de miel
- 40 g de beurre fondu

Dans un saladier, mélanger la farine, la levure te le sel.

Dans un autre saladier, mélanger le reste des ingrédients et les ajouter au mélange précédent. Mélanger.

Graisser une petite poêle et ajouter une petite louche de pâte (relativement liquide). Cuire environ 2 min à feu moyen, soit jusqu'à ce que des bulles se forment sur le pancake et le retourner. Cuire encore 2 minutes sur cette face.

Répéter cette étape jusqu'à épuisement de la pâte.

Servir les pancakes encore chaud ou les réchauffer au micro-onde.

IMG_6106

IMG_6108

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Pancakes à la banane

Posté par Audrey à 06:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

21 décembre 2010

"Le meilleur kouglof du monde"... selon Sandra

Avant Noël, je voulais absolument tester le kouglof (et surtout mon moule (!), envoyé par mon partenaire "Art de la gourmandise"). Et j'ai trouvé cette recette sur le blog "Le Pétrin". Très bon mais ma croûte est à peine épaisse. Je pense que c'est parce que lors de la dernière levée que j'ai faite dans le four, quand j'ai resorti mon kouglof pour préchauffer le four, il est un peu retombé ! A tester pour Noël donc !
[En live (pendant que je tape ce post), je regarde "La revanche des pâtissiers " sur France 5 et une mamie alsacienne fait son kouglof  et je remarque que la pâte est encore relativement collante quand elle la met dans son moule. J'ai voulu pour ma part ajouter un peu de farine, je ne le ferai donc pas la prochaine fois !)


Kouglof (copié-collé de la recette)

Pour le levain :

- 50 g de farine
- 10 g de levure fraîche ou 1 sachet de levure boulangère sèche
- 30 mL d'eau


Pour la pâte :

- 300 g de farine
- 150 mL de lait
- 1 oeuf moyen
- 40 g de sucre
- 5 g de sel
- 62 g de beurre mou
- 50 g de raisins secs
- 1 càs de rhum
- 15 amandes entières non mondées


 Pour le levain, dans un grand saladier ou bol, verser la farine: creuser un puits et y verser la levure émiettée et l'eau (on peut également délayer la levure dans l'eau). Mélanger rapidement du bout des doigts de façon à former une boule de pâte un peu épaisse. Recouvrir complètement avec 250 g de farine pris sur les 300 g, couvrir avec du film alimentaire et laisser reposer 1h.

Le levain-levure en fermentant va gonfler et pousser la farine dont la surface va présenter des craquelures.


Pendant la pousse du levain-levure, préparer les raisins secs en les faisant macérer dans un bol avec le rhum.

 Ajouter dans le saladier contenant le levain-levure le lait, l'oeuf, le sucre et le sel. Mélanger avec une cuillère en bois pour amalgamer les ingrédients en ajoutant petit à petit le reste de farine puis dès que la pâte commence à se ramasser en boule, la travailler avec la main directement dans le bol en la soulevant d'abord pour l'étirer puis en la laissant retomber. Continuer à battre la pâte de cette façon pendant 10 bonnes minutes (ne vous inquiétez pas, la pâte au fur et à mesure qu'elle prend du corps devient plus facile à travailler!). Quand la pâte commence à devenir lisse, ajouter le beurre ramolli en plusieurs fois et l'incorporer en battant la pâte comme précédemment, en soulevant, étirant le plus possible pour aérer la pâte jusqu'à ce qu'elle se décolle des parois.

Note: dès l'addition du beurre, la pâte redevient hétérogène et collante. Pour la travailler au mieux sans que cela nécessite un ajout important de farine, je vous conseille d'emprisonner les morceaux de beurre dans la pâte avant de la travailler: les mains n'étant pas au contact direct de la matière grasse, elles ne collent pratiquement pas à la pâte et par conséquent l'ajout supplémentaire de farine est limité, la pâte reste bien souple et légère.

Egoutter les raisins et les ajouter à la pâte: malaxer pour les incorporer et pétrir quelques minutes pour que la pâte soit homogène.
Remettre la pâte en boule dans le saladier, couvrir avec du film alimentaire et laisser lever 1h à l'abri des courants d'air (le four lumière interne allumée est la meilleur chambre de fermentation maison que je connaisse!).

Si vous n'aimez pas/ne savez pas/ne voulez pas pétrir à la main, vous pouvez bien sûr utiliser un robot, map ou autre..
. J'ai pour ma part utilisé mon Kitchenaid.

Préparer les moules à kouglof: beurrer généreusement l'intérieur du moule en insistant sur les cannelures puis déposer au fond de chacune d'elle une amande entière. Sauf si le moule est en silicone !

 Dégazer la pâte en l'écrasant avec le plat de la main puis la transvaser sur le plan de travail légèrement fariné. Replier la pâte plusieurs fois sur elle-même. Façonner chaque morceau en boule régulière clé bien soudée, aplatir légèrement la surface de la boule puis, avec l'index et le majeurs farinés creuser un trou au centre en tournant les doigts pour l'agrandir de plus en plus jusqu'à ce qu'il mesure environ 7 cm (veiller à ce que la couronne obtenue soit régulière pour un meilleur rendu final).
Déposer la couronne dans le moule, couvrir avec un torchon propre et laisser lever au moins 2 h ; la pâte doit au pire atteindre le bord du moule mais l'idéal est de laisser lever jusqu'à ce que la pâte déborde légèrement (ce qui donne une belle base au kugelhopf).

Préchauffer le four th 6 (180°C) au moins 20 min avant la fin de l'apprêt. Enfourner le kugelhopf et cuire environ 35 à 45 min  (35 min pour moi) (vérifier avec un pic à brochette en bois qu'il ressorte sec) en posant une feuille de papier aluminium au-dessus des moules au bout de 20 min de cuisson à peu près. Sortir les kugelhopf du four, laisser "reposer" 1 min avant de démouler encore chauds sur le plat de service.

IMG_6279

IMG_6278

IMG_6282

IMG_6280

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Kouglof

Posté par Audrey à 06:04 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

20 décembre 2010

Tartines au magret de canard et figues pour un entrée vite préparée

Effectivement, une entrée vite préparée mais néanmoins délicieuse ! L'association magret - figue, un régal. J'ai servi ces tartines avec une salade de mâche. Recette issue du magazine "Elle à table". Une idée pour le menu de Noël pourquoi pas, car en apéro sur des petites tartines, ça peut le faire aussi !


Tartines au magret de canard et figues

Pour 4 personnes :

- 4 grandes tranches de pain de campagne bio (les miennes n'étaient pas assez grandes...)
- 100 g de magret fumé
- 4 figues
- 1 petit avocat
- 1 poignée de mâche
- 1 gousse d'ail
- 1/2 citron
- 2 càs de chutney (de confiture de figues pour moi)
- 1 càs d'huile d'olive
- 1 petit morceau de gingembre frais (en poudre pour moi)
- poivre


Faire griller le pain au grille-pain.

Peler l'ail et en frotter les tartines. Tartiner de chutney (ou de confiture).

Emincer les figues et l'avocat en tranches fines. Citronner l'avocat.

Dégraisser le magret et râper le gingembre.

Répartir l'avocat sur les tranches de pain, ajouter la mâche lavée et séchée, puis les figues le gingembre et le magret (j'ai terminé pour ma part par la mâche).

Poivrer, arroser de très peu d'huile (pas fait) et déguster.

IMG_5945

IMG_5944

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Tartines au magret de canard et figues

Posté par Audrey à 06:26 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

18 décembre 2010

Koulibiac saumon and Co

Une recette que j'ai tout de suite repérée dans le "Elle à table" de novembre-décembre 2010. J'ai l'habitude de faire le saumon en papillote et j'ai bien aimé cette façon de cuisiner le saumon, qui allie la polenta que je cuisine très rarement... Cette recette est dans la rubrique des recettes festives alors pourquoi pas?! J'ai adapté les quantités car il est par exemple dit "une grosse poignée d'épinards" pour 6, moi je l'ai mise pour 2 !


Koulibiac de saumon

Pour 2 personnes :

- 2 pavés de saumon sans peau ni arrêtes (vous pouvez utiliser des pavés congelés et les décongeler avant)
- 1 grosse poignée d'épinards frais
-1 petit oignon (rouge pour moi)
- 100 g de polenta précuite (quantité pour 6 normalement mais j'ai tout fait car plus facile que de diviser et j'ai servi le reste avec les koulibiacs)
- 10 cL de crème fleurette (à 3% pour moi)
- 40 g de parmesan râpé
- 2 feuilles de brick
- 15 g de beurre (pas mis)
- sel
- poivre
- graines de pavot (pas mises)


Faire cuire la polenta en suivant les indications sur le paquet. Ajouter la crème et le parmesan à la fin et saler et poivrer.

Retirer du feu, étaler la polenta sur une feuille de papier cuisson en lui donnant une forme de rectangle et laisser refroidir.

Laver les épinards, retirer la partie la plus dure. Les essorer et les faire revenir dans une poêle avec l'oignon haché et un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils soient cuits.

Etaler une feuille de brick sur le plan de travail, la badigeonner de beurre fondu (ou pas) à l'aide d'un pinceau. Déposer au centre un rectangle de polenta, puis un pavé de saumon salé et poivré et une couche d'épinards.

Préchauffer le four à 180°C.

Envelopper l'ensemble de façon à former un paquet. Badigeonner de beurre fondu et parsemer de graines de pavot (je ne l'ai pas fait, je manquais de temps).

Recommencer de la même façon avec l'autre koulibiac.

Les déposer sur la plaque du four recouverte de papier cuisson en vous aidant d'une spatule et cuire 35 à 40 min.

Servir aussitôt avec une salade jeunes pousses (et le reste de polenta pour ma part).

Mes "paquets" ne sont pas très beaux car mes feuilles de brick étaient déjà dans le frigo depuis quelques temps et elles avaient séchées. Il était donc difficile de les plier sans les casser.

IMG_6149

IMG_6153

IMG_6151

IMG_6152

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Koulibiac saumon and Co

Posté par Audrey à 06:27 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
© ddcuisine.canalblog.com | 2007 | Tous droits réservés