DDcuisine

28 février 2011

Dos de cabillaud, crumble de noix, cèpes poêlés et pommes de terre grenaille de Choupette

Une recette qui me faisait de l'oeil depuis un moment, tout m'enchantait dans son titre. C'est une recette de Choupette du blog "Péché de gourmandise". Nous avons beaucoup aimé, mais j'ai juste pour ma part été déçue de la cuisson des pommes de terre que j'ai faite au four et non à la poêle comme Choupette et je trouve que ça les a séchées. Aussi je n'ai pas mis de cèpes, mais un mélange de pleurotes et chanterelles. Enfin, un plat au final exquis.

 

Dos de cabillaud, crumble de noix, cèpes poêlés et pommes de terre grenaille

Pour 4 personnes :

- 4 morceaux de dos de cabillaud (de 150 g chacun)
- 300 g de jeunes cèpes coupés (mélange de pleurotes et chanterelles pour moi)
- 450 g de pommes de terre grenaille (comme Choupette j'ai pris des rattes et j'ai fait cuire mon kilo...)
- 1 càs de persil plat ciselé
- 3 càs d'un mélange d'herbes (aneth, romarin, coriandre, thym,  ciboulette, persil)
- 100 g de beurre (j'ai mis 40 g de Plantafin et franchement on a trouvé que c'était largement suffisant)
- 20 g d'amandes effilées
- 20 g de cerneaux de noix (je n'en avais plus, j'ai mis des amandes)
- 1 càc de moutarde à l'ancienne
- 1 tranche de jambon cru + 1 autre pour la décoration (Serrano pour moi)
- 2 càs d'huile d'olive
- sel et poivre du moulin
- fleur de sel, noix concassées, persil et aneth pour la décoration


Mélanger le beurre ramolli avec les amandes, les cerneaux de noix concassés, la moutarde, l'ail, 1 tranche de jambon haché grossièrement, et le mélange d'herbes.

Cuire les pommes de terre grenaille à la poêle 20 min environ avec 1 càs d'huile d'olive en les remuant régulièrement ou au four (et bien pour ma part je ne vous conseille pas le four...). Le temps de cuisson dépend de la grosseur des pommes de terre.

Dans  une poêle bien chaude, cuire les cèpes nettoyés (ou autre champignons) dans l'autre cuillère d'huile jusqu'à ce qu'ils ne rendent plus d'eau. Les assaisonner puis les saupoudrer de persil.

Déposer les dos de cabillaud dans un plat à four, les assaisonner et étaler le beurre d'herbes sur chaque morceau.

IMG_6128

IMG_6129

 

Cuire 10 min environ à four préchauffé à 240°C (à adapter en fonction du four).

Pour la décoration, faire chauffer la tranche de jambon restante et coupée en 4 morceaux dans une poêle antiadhésive jusqu'à ce que les morceaux raidissent.

Pour le service, mettre les morceaux de cabillaud dans les assiettes, répartir les cèpes et les pommes de terre et décorer avec un morceau de jambon poêlé, du persil ciselé, parsemer les pommes de terre de fleur de sel et répartir quelques noix concassées. Quelques brins d'herbes seront du bel effet.

Mes photos ne sont pas tops car le soir + invités = mauvaise qualité ! Et ma déco est bien moins belle que celle de Choupette...!

IMG_6130

IMG_6131

IMG_6133

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Dos de cabillaud, crumble de noix, cèpes poêlés et pommes de terre grenaille

Posté par Audrey à 06:12 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 janvier 2011

Une nouvelle recette de galette... pendant qu'il en est encore temps !

Nous avons goûté ce week-end cette délicieuse galette préparée par ma maman et comme nous l'avons vraiment adorée, alors que nous avons plutôt un penchant pour la galette franc-comtoise, je voulais vous mettre la recette pendant qu'il en est encore temps !


Galette des rois (excellente frangipane)

- 2 rouleaux de pâte feuilletée

Pour la crème d'amandes :

- 100 g de poudre d'amandes
- 50 g de beurre pommade
- 50 g de sucre glace

Mélanger tous les ingrédients de façon homogène.

Pour la crème pâtissière (celle de votre choix, ici celle de Hermé) :

- 40 g de Maïzena
- 100 g de sucre en poudre
- 50 cL de lait entier
- 1 gousse de vanille (ou 1 càc de vanille en poudre)
- 3 jaunes d'œufs
- 25 g de beurre mou

Dans une casserole à fond épais, mélanger au fouet la Maïzena, 30 g de sucre et de lait. Fendre en deux la gousse de vanille en deux et gratter les graines avec la pointe d'un petit couteau. Ajouter la gousse et les graines de vanille (ou la vanille en poudre) dans la préparation. Porter à ébullition sur feux doux, en fouettant.

Dans une jatte, fouetter pendant trois min les jaunes d'oeufs avec le reste du sucre. Verser dessus en un mince filet le lait chaud vanillé tout en fouettant. Reverser la préparation dans la casserole. La poser sur feu moyen et amener à la toute première ébullition sans cesser de fouetter. La retirer aussitôt du feu et verser de nouveau la préparation dans une petite jatte.

Préparer une grosse jatte de glaçons et placer aussitôt la petite dedans.

Diviser le beurre en petites noix sur une assiette. Lorsque la crème n'est plus qu'à 60°C, ajouter les morceaux de beurre en remuant vivement. Pour éviter qu'une croûte ne se forme en surface, couvrir le dessus de la crème d'un film étirable le temps de la laisser refroidir. (Vous pouvez cette dernière étape si vous le souhaitez, soit ne pas mettre le beurre).

Mélanger les deux crèmes.

Sur la plaque du four recouverte de papier cuisson, déposer un premier disque de pâte feuilletée. Recouvrir de garniture (en ajoutant une fêve si vous le souhaitez), en laissant une bande de 1 cm sur les bords.

Badigeonnez cette bande de blanc d'oeuf.

Recouvrir du second disque de pâte feuillée et bien souder les bords.

Dorer la galette avec le jaune d'oeuf allongé avec de l'eau.

Cuire dans le four préchauffé à 210°C pendant 25 à 30 min. Surveiller et si la galette dore trop vite, la recouvrir d'alu.

IMG_6477

IMG_6478

IMG_6474

IMG_6472

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Galette des rois (excellente frangipane)

Posté par Audrey à 06:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

23 décembre 2010

"Love boulettes", pour se régaler à l'apéro

J'enchaîne les recettes pour vous en présenter que vous pourrez préparer pour Noël. Celle-ci en particulier, pour l'apéritif de Noël ou encore pour vos apéro entre amis ! J'aime beaucoup ce genre de petits grignotages ! la recette est issue du magazine "Elle à table" (mais je ne sais plus de quel mois...)


Love boulettes

Pour 20 boulettes environ :

- 180 g de farine
- 100 g de beurre (80 g de margarine plantafin pour moi)
- 60 g de pistaches salées décortiquées (non salées pour moi)
- 60 g d'amandes effilées
- 60 g de pignons
- 1 oeuf
-1 càc de sel
- fleur de sel
- poivre

Dans un saladier, mélanger la farine, le sel et le beurre coupé en morceaux.

Travailler la pâte avec les mains pour la réduire en un mélange sableux.

Ajouter les pistaches, les amandes et les pignons puis incorporer l'oeuf. Bien malaxer la pâte.

Préchauffer le four à 200°C.

Répartir des petits tas de pâte en vrac sur la plaque du four recouverte de papier cuisson.

Enfourner et cuire 15 min. Laisser refroidir.

Servir les boulettes saupoudrées de fleur de sel et généreusement poivrées (je n'ai pas fait cette dernière étape).

IMG_5881

IMG_5882

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Love boulettes

Posté par Audrey à 06:01 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

21 décembre 2010

"Le meilleur kouglof du monde"... selon Sandra

Avant Noël, je voulais absolument tester le kouglof (et surtout mon moule (!), envoyé par mon partenaire "Art de la gourmandise"). Et j'ai trouvé cette recette sur le blog "Le Pétrin". Très bon mais ma croûte est à peine épaisse. Je pense que c'est parce que lors de la dernière levée que j'ai faite dans le four, quand j'ai resorti mon kouglof pour préchauffer le four, il est un peu retombé ! A tester pour Noël donc !
[En live (pendant que je tape ce post), je regarde "La revanche des pâtissiers " sur France 5 et une mamie alsacienne fait son kouglof  et je remarque que la pâte est encore relativement collante quand elle la met dans son moule. J'ai voulu pour ma part ajouter un peu de farine, je ne le ferai donc pas la prochaine fois !)


Kouglof (copié-collé de la recette)

Pour le levain :

- 50 g de farine
- 10 g de levure fraîche ou 1 sachet de levure boulangère sèche
- 30 mL d'eau


Pour la pâte :

- 300 g de farine
- 150 mL de lait
- 1 oeuf moyen
- 40 g de sucre
- 5 g de sel
- 62 g de beurre mou
- 50 g de raisins secs
- 1 càs de rhum
- 15 amandes entières non mondées


 Pour le levain, dans un grand saladier ou bol, verser la farine: creuser un puits et y verser la levure émiettée et l'eau (on peut également délayer la levure dans l'eau). Mélanger rapidement du bout des doigts de façon à former une boule de pâte un peu épaisse. Recouvrir complètement avec 250 g de farine pris sur les 300 g, couvrir avec du film alimentaire et laisser reposer 1h.

Le levain-levure en fermentant va gonfler et pousser la farine dont la surface va présenter des craquelures.


Pendant la pousse du levain-levure, préparer les raisins secs en les faisant macérer dans un bol avec le rhum.

 Ajouter dans le saladier contenant le levain-levure le lait, l'oeuf, le sucre et le sel. Mélanger avec une cuillère en bois pour amalgamer les ingrédients en ajoutant petit à petit le reste de farine puis dès que la pâte commence à se ramasser en boule, la travailler avec la main directement dans le bol en la soulevant d'abord pour l'étirer puis en la laissant retomber. Continuer à battre la pâte de cette façon pendant 10 bonnes minutes (ne vous inquiétez pas, la pâte au fur et à mesure qu'elle prend du corps devient plus facile à travailler!). Quand la pâte commence à devenir lisse, ajouter le beurre ramolli en plusieurs fois et l'incorporer en battant la pâte comme précédemment, en soulevant, étirant le plus possible pour aérer la pâte jusqu'à ce qu'elle se décolle des parois.

Note: dès l'addition du beurre, la pâte redevient hétérogène et collante. Pour la travailler au mieux sans que cela nécessite un ajout important de farine, je vous conseille d'emprisonner les morceaux de beurre dans la pâte avant de la travailler: les mains n'étant pas au contact direct de la matière grasse, elles ne collent pratiquement pas à la pâte et par conséquent l'ajout supplémentaire de farine est limité, la pâte reste bien souple et légère.

Egoutter les raisins et les ajouter à la pâte: malaxer pour les incorporer et pétrir quelques minutes pour que la pâte soit homogène.
Remettre la pâte en boule dans le saladier, couvrir avec du film alimentaire et laisser lever 1h à l'abri des courants d'air (le four lumière interne allumée est la meilleur chambre de fermentation maison que je connaisse!).

Si vous n'aimez pas/ne savez pas/ne voulez pas pétrir à la main, vous pouvez bien sûr utiliser un robot, map ou autre..
. J'ai pour ma part utilisé mon Kitchenaid.

Préparer les moules à kouglof: beurrer généreusement l'intérieur du moule en insistant sur les cannelures puis déposer au fond de chacune d'elle une amande entière. Sauf si le moule est en silicone !

 Dégazer la pâte en l'écrasant avec le plat de la main puis la transvaser sur le plan de travail légèrement fariné. Replier la pâte plusieurs fois sur elle-même. Façonner chaque morceau en boule régulière clé bien soudée, aplatir légèrement la surface de la boule puis, avec l'index et le majeurs farinés creuser un trou au centre en tournant les doigts pour l'agrandir de plus en plus jusqu'à ce qu'il mesure environ 7 cm (veiller à ce que la couronne obtenue soit régulière pour un meilleur rendu final).
Déposer la couronne dans le moule, couvrir avec un torchon propre et laisser lever au moins 2 h ; la pâte doit au pire atteindre le bord du moule mais l'idéal est de laisser lever jusqu'à ce que la pâte déborde légèrement (ce qui donne une belle base au kugelhopf).

Préchauffer le four th 6 (180°C) au moins 20 min avant la fin de l'apprêt. Enfourner le kugelhopf et cuire environ 35 à 45 min  (35 min pour moi) (vérifier avec un pic à brochette en bois qu'il ressorte sec) en posant une feuille de papier aluminium au-dessus des moules au bout de 20 min de cuisson à peu près. Sortir les kugelhopf du four, laisser "reposer" 1 min avant de démouler encore chauds sur le plat de service.

IMG_6279

IMG_6278

IMG_6282

IMG_6280

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Kouglof

Posté par Audrey à 06:04 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

15 octobre 2010

Poulet épicé aux amandes

Cette recette m'a fait de l'oeil dès que je l'ai vue dans le livre "Le meilleur du poulet"car j'adooore les amandes !  Et elle ne nous a pas déçu, on a beaucoup aimé, surtout avec le garam masala.


Poulet épicé aux amandes

Pour 2 personnes :

- 1 morceau de gingembre de 1,5 cm (en poudre pour moi)
-  2 blancs de poulet sans la peau
- 1 càc d'huile d'olive
- 1 petit oignon
- 1 gousse d'ail
- 1/2 càc de garam masala
- 50 mL de bouillon de volaille
- 2 càs de fromage blanc allégé (à 0 % de matière grasse pour moi) = 100 g soit un pot
- 1,5 càs de poudre d'amandes
- amandes effilées
- coriandre (pas mise)

Faire revenir le gingembre haché, l'ail haché et l'oignon dans l'huile jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Ajouter le poulet détaillé en morceaux. Le laisser dorer pendant 5 min, incorporer le garam masala et prolonger la cuisson de  1 min.

Verser le bouillon sur cette préparation et porter à petite ébullition pendant 10 min jusqu'à ce que le poulet soit cuit. Enlever la poêle du feu.

Mélanger les amandes en poudre au formage blanc puis l'incorporer dans la poêle, toujours hors du feu.

Parsemer d'amandes effilés et de coriandre, puis servir avec du riz blanc et des naans si vous le souhaitez.

IMG_5835

IMG_5839

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Poulet épicé aux amandes

Posté par Audrey à 06:34 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

07 octobre 2010

Bâtons de maréchaux, ganache gianduja

Mon papa adore ces petits biscuits : les butterbredele ! Le problème si l'on peut appeler ça comme ça... est qu'il me reste 4 blancs d'oeufs quand je les réalise. Pas le temps ni l'envie de réaliser des macarons, j'ai trouvé chez "Talons hauts et cacao" cette nouvelle recette à base de blancs d'oeufs. Pour d'autres recettes à base de blancs, clique sur le mot "blanc d'oeuf" dans la catégorie "Tags" du blog (colonne de gauche).
Sinon ces petits biscuits ont bien été appréciés mais par contre j'ai fourré comme j'ai pu car ma ganache n'a pas pris et je ne comprends pas pourquoi car j'ai suivi la recette à la lettre...


Bâtons de maréchaux, ganache gianduja


Pour les biscuits :

- 100 g de poudre de noisettes
- 4 blancs d'oeufs
- 70 g de sucre glace
- 40 g de sucre en poudre
- 20 g d'amandes hachées


Pour la ganache gianduja (facultative) :


- 70 g de pâte de gianduja (ou gianduja en tablette)
- 10 cL de crème fleurette
- 30 g ce chocolat noir
- 15 g de beurre mou

(Copié-collé de la recette)

Pour les biscuits, préchauffer le four à 200°C.

Monter les blancs en neige ferme avec une goutte de jus de citron et une pincée de sel. Quand le mélange devient mousseux ajouter le  sucre en poudre.

Mélanger le sucre glace et la poudre de noisettes. Ajouter à ce mélange les blancs en neige et mélanger à la spatule délicatement.
Mettre la pâte dans une poche à douille (j'ai pris la douille de 7 mm) puis sur une toile de cuisson (ou papier sulfurisé beurré) dresser des bâtonnets.
Parsemer d'amandes hachées.

Ne pas dresser de bâtonnets trop larges car à la cuisson, la pâte va s'étaler un peu et vous risquez d'obtenir un biscuit plat genre langue de chat.
Pour éviter d'obtenir cet effet "langue de chat", j'ai dressé un premier bâtonnet sur lequel j'en ai superposé un 2ème.

Enfourner immédiatement  pour 15 min. Les biscuits doivent être légèrement colorés.
(A la sortie du four comme beaucoup de biscuits ils seront encore mous mais ils durciront en refroidissant).

Laisser complètement refroidir les biscuits sur une grille avant de garnir de ganache.

Pour la ganache, faire bouillir la crème. Hors du feu la verser sur les deux chocolats en 3 fois en émulsionnant à la maryse pour obtenir un mélange brillant.
Ajouter le beurre mou et bien mélanger.
Mettre la ganache dans une poche à douille et réserver au frais le temps qu'elle refroidisse (30 min environ).

Garnir le côté plat d'un biscuit sur deux de ganache  puis poser un deuxième biscuit sans ganache dessus.

Conserver les biscuits dans une boîte hermétique.

IMG_4876

IMG_4877

IMG_4879

IMG_4880

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Bâtons de maréchaux, ganache gianduja

Posté par Audrey à 06:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 septembre 2010

Brioche légère au yaourt, aux amandes et aux perles de sucre

Deux fromages blancs et un yaourt nature à finir au plus vite... Ma délicieuse confiture d'abricots au frigo... Et bien ce sera en brioche que seront recyclés ces trois produits laitiers pour accompagner ma confiture ! Et pour le petit-déj' du dimanche, c'est parfait ;)
A la base,  je voulais reprendre ma recette de brioche légère tout choco (sans le choco) mais ma pâte s'est avérée trop sèche et j'ai donc ajouté le yaourt nature (peut-être parce que les deux pots de fromage blanc pèsent moins lourds que deux yaourts natures comme dans la recette originale...). Puis j'ai dû ajouter 4 càc supplémentaires de farine. La recette au finale pour une belle grosse brioche bien moelleuse :


Brioche légère au yaourt, aux amandes et aux perles de sucre

- 500 g + 4 càc de farine blanche
- 1 sachet de levure boulangère sèche
- 1 oeuf
- 2 fromages blancs (l'un à 0% de MG et l'autre à 20% mais peu importe) = 200 g + 1 yaourt nature de 125 g
- 25 g de beurre ramolli ou de margarine
- 50 g de sucre roux
- amandes effilées
- perles de sucre

Mettre dans l'ordre dans la MAP, les fromages blancs et le yaourt, l'œuf, le beurre ramolli, le sucre, la farine et la levure.

Mettre en marche le programme "pâte". A la fin du programme, diviser le pâton de pâte en trois morceaux de poids égal.

Rouler chaque morceau en boudin et l'écraser légèrement pour le saupoudrer d'amandes effilées. Appuyer pour bien les faire adhérer à la pâte. Comme sur cette photo :

IMG_5413

Refermer chaque boudin pour emprisonner les amandes en pinçant bord à bord la pâte.

IMG_5414

Rouler encore le boudin.

IMG_5415

Chacun doit faire la même longueur environ.

Former une tresse avec les trois boudins puis la déposer en forme de croissants de lune sur la plaque du four recouverte de papier cuisson.

IMG_5416

Laisser lever une nouvelle fois pendant environ 45 min dans un endroit chaud.

Dorer la brioche avec du lait et répartir dessus des amandes effilées ainsi que des perles de sucre.

IMG_5417

Cuire dans le four préchauffé à 200°C pendant 20 min et couvrir la brioche de papier alu si elle dore trop vite.

IMG_5419

IMG_5420

IMG_5421

IMG_5427

IMG_5433

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Brioche légère au yaourt, aux amandes et aux perles de sucre

Posté par Audrey à 06:50 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juillet 2010

Sablés parmesan - amande

Nouvelle recette de petits sablés à grignoter pour l'apéro. J'ai choisi de les faire au parmesan et à l'amande (qu'on ne sent pas trop) et ne mettant pas trop trop de beurre. Au final, ces petits sablés sont délicieux !

Sablés parmesan - amande

- 180 g de farine
- 80 g de beurre
- 1 pincée de fleur de sel
- 35 g de parmesan râpé
- 65 g de poudre d'amandes

- 30 g d'amandes mondées ou non concassées
- 1 oeuf entier

Mélanger la farine, le sel le parmesan, la poudre d'amandes et les amandes concassées. Ajouter le beurre en petits morceaux et sabler la pâte du bout des doigts.

Ajouter l'oeuf et former une boule de pâte homogène et non collante. Rajouter à peine d'eau si besoin (tout dépendra de la grosseur de votre oeuf).

Former ensuite deux boudins de pâtes que vous enroulez dans du film étirable et réserver au frais au moins une heure.

Découper ensuite des sablés de 0,5 à 1 cm d'épaisseur, les déposer sur la plaque du four recouverte de papier cuisson et enfourner pour 15 min dans le four préchauffé à 180°C.

IMG_4892

IMG_4893

IMG_4894

gif_anime_webmaster_imprimante_imprimante_03  Sablés parmesan - amande

Posté par Audrey à 06:37 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

26 juin 2010

Crumble de dinde aux amandes et au miel de Pauline

Je remercie Pauline du blog "On nem on riz" car nous avons vraiment plus qu'adoré cette recette. Pleine de saveurs avec l'amande, le parmesan, la sauce dans laquelle cuit la viande... Un plat très très bon que j'ai servi avec des haricots verts au persil. Mais vous pouvez tout aussi bien le servir en entrée dans des ramequins individuels... J'ai fait de toutes petite modif'...


Crumble de dinde aux amandes et au miel


Pour 2 personnes :

Pour la garniture :

- 2 escalopes de dinde

- 1 échalote

- 1 petite boîte de champignons de Paris émincés

- 1 càc de miel

- 20 mL de vinaigre balsamique

- 125 mL de bouillon de volaille
- 1 càc de Maïzena
(pas mise)
- sel
- poivre

 

Pour la pâte à crumble :

- 30 g de farine

- 25 g de parmesan

- 20 g de purée d’amandes

- 20 g d’amandes concassées


Préparer la pâte à crumble.

Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients et malaxer le tout du bout des doigts jusqu’à ce que vous obteniez un mélange sableux. Placer au frais.

 

Couper la dinde en morceaux. Emincer l'échalote et égoutter et rincer les champignons.

 

Faites chauffer une poêle anti-adhésive et y faire revenir la dinde sur feu vif. Saler, poivrer et laisser cuire 5 min. Réserver sur une assiette.

 

Dans la même poêle, faire revenir l'échalote en ajoutant un peu d'eau pour récupérer les sucs de cuisson de la viande. Ajouter les champignons et la dinde. Verser le miel, le vinaigre, le bouillon et faire bouillir 5 min puis baisser le feu et laisser mijoter 5 min.

   

Préchauffer le four à 200°C (th.6).

 

Répartir la viande dans 2 ramequins individuels ou un petit plat à gratin puis recouvrir de pâte à crumble.

 

Enfourner 15 min et servir bien chaud.

IMG_4854

IMG_4856


imprimante_03  Crumble de dinde aux amandes et au miel

Posté par Audrey à 06:41 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

11 avril 2010

Brioche au yaourt, fourrage amande

J'avais beaucoup aimé cette recette de brioche : "Brioche légère tout choco"; je l'ai donc faite de nouveau mais sans le cacao et comme je suis revenue les bras chargés du magasin bio, j'ai décidé de la fourrer sur une base amande, en trouvant l'inspiration chez "Cléa cuisine". La cuisson avait été très bien avec celle au choco, mais là je ne sais pas si c'est à cause du fourrage, mais elle n'était pas assez cuite en son centre. Je vous conseille donc de faire avec ces proportions non pas une mais deux brioches, cuites chacune dans un moule à cake ou sur la plaque du four. Dorénavant je ferai pour ma part comme cela, et ce que j'ai même fait avec ma brioche tout amande d'ailleurs, brioche réalisée après celle-ci. De cette façon, la cuisson est parfaite !


Brioche au yaourt, fourrage amande

Pour la brioche :

- 2 yaourts natures
- 1 oeuf battu
- 50 g de beurre mou voire fondu (pour mi ça marche avec la MAP)
- 500 g de farine blanche
- 1 sachet de levure boulangère sèche
- 1 pincée de sel
- 50 g de sucre

Pour le fourrage :

- 2 à 3 càs de purée d'amandes complète
- 1 bonne poignée d'amandes entières (j'ai compté, ça fait 30 ;) )
- 1 càc de sucre roux

Pour la brioche, mettre dans l'ordre, inscrit ci-dessus, les ingrédients dans la MAP. Mettre en parche le programme "pâte" qui comprend donc une première levée.

A la fin du programme, déposer la boule de pâte sur le plan de travail légèrement fariné et en chasser l'air. Bien l'aplatir et donner quelques tours comme pour une pâte feuilletée si vous le souhaitez.

Etaler la pâte en un rectangle pas trop large car roulé, votre boudin de pâte deviendrait trop long. Etaler dessus la purée d'amandes, répartir dessus les mandes concassées à l'aide d'un rouleau à pâtisserie, que vous aurez préalablement mises dans un sac congélateur. Saupoudrer enfin de sucre roux.

Rouler le rectangle de pâte dans la longueur et déposer le boudin obtenu dans un gros moule à cake recouvert de papier cuisson. Laisser lever la brioche une bonne heure dans un endroit assez chaud et enfourner à 180C pour 30 min. Couvrir le dessus de la brioche de papier alu si elle dore trop vite.

Comme je voulais avoir une idée de l'apport énergétique de mes brioches, je vous fais partager mes petits calculs pour ceux que ça intéresseraient... C'est vraiment pour avoir une idée donc ne pas se focaliser là-dessus...

La brioche en entier, sans le fourrage, fait environ 2516 calories. Diviser ensuite ce nombre total de calories par le nombre de parts faites dans la brioche pour avoir le nombre de calories dans une part. Mais je répète sans le fourrage !

Pour le fourrage cette fois, une càs bien bien remplie de purée d'amandes complète = 40 g, soit 244,8 calories. Comme je n'ai pas mis de grosses càs pour le fourrage, on va partir sur la base de 80 g = 489,6 calories + 30 amandes qui font environ 30 g = 172,8 calories + 1 càc de sucre roux = environ 5 g soit 19,2 calories. Donc au total, 681,6 calories pour le fourrage.

Donc la brioche fourrée = environ 3198 calories, sachant que vous ferez 15 parts et plus.

IMG_4008

IMG_4017

IMG_4020

IMG_4029

imprimante_03  Brioche au yaourt, fourrage amande

Posté par Audrey à 06:19 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
© ddcuisine.canalblog.com | 2007 | Tous droits réservés