DDcuisine

24 décembre 2009

deco_3


Pas de recette aujourd hui, mais un message pour vous souhaiter un BON NOËL, et surtout une bonne dégustation. Je vous retrouve dans deux jours pour une recette de viennoiserie, pour démarrer la journée du bon pied pendant ces vacances.

bdneige05                            pere_noel_4                                     sapin_21

Posté par Audrey à 09:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2009

Sablés au Comté et aux noix, pour un apéritif gourmand!

Une nouvelle recette de sablés salés qui vient enrichir mon blog car j'adore ça à l'apéritif ou même en entrée agrémentés d'une salade et autres. J'ai essayé de diminuer la quantité de beurre par rapport aux sablés "habituels", et je les ai parfumés au Comté et aux noix, une association qui n'est plus à démontrer, en particulier dans ma région, avec un bon verre de vin jaune ;) Verdit : délicieux ! Pourquoi pas à l'apéritif pour votre repas de fêtes?


Sablés au Comté et au noix

Pour une dizaine de sablés :

- 160 g de farine blanche
- 1 jaune d'oeuf
- 50 g de beurre mou
- 40 g de Comté râpé (16 mois pour moi)
- 30 à 40 g de noix
- eau froide
- 1 pincée de sel

Mélanger la farine,le sel, et le Comté préalablement râpé assez finement. Ajouter le beurre mou en petits dés et sabler la pâte. Ajouter le jaune d'oeuf et mélanger à la main.

 

Concasser grossièrement les noix et les ajouter à la pâte. Ajouter un peu d'eau froide pour former une boule. Lui faire prendre la forme d'un boudin, la filmer et réserver au frais minimum 1h.

 

Au bout de ce temps, découper des sablés dans le boudin de pâte. Les déposer sur la plaque du four recouverte de papier cuisson et cuire environ 20 min dans un four préchauffé à 180°C.

 

AR_093

AR_095

AR_092

imprimante_03  Sablés au Comté et aux noix

Posté par Audrey à 07:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 décembre 2009

Mille-feuille croustillant chocolat - vanille de Mercotte

Comme le titre l'indique, cette recette je l'ai trouvée sur le site de Mercotte. La présentation n'est malheureusement pas aussi belle que la sienne et en plus les photos ne sont pas tops car il faisait nuit lors de la prise. Mais ce qui compte, c'est que le dessert ait été apprécié. Il passe bien même après un repas complet. Par contre, j'avoue que j'ai eu quelques peurs pendant sa réalisation mais qui se sont heureusement dissipées ; je vous dirai à quel moment. Et j'ai aussi augmenter les quantités.


Mille-feuille croustillant chocolat - vanille

Pour 6/8 personnes selon Mercotte mais j'ai utilisé ces proportions pour 4 personnes puis il m'en est resté, mais je préfère ainsi car en divisant les quantités par 2, ce n'était pas suffisant :

Pour les feuilles de chocolat noir croustillantes :

- 125 g de chocolat noir à 72 % de cacao (ou à un pourcentage plus faible)
- 75 g de pâte de praliné
- 80 g de gavottes

Pour la crème légère vanille - mascarpone :

- 45 g de mascarpone
- 25 g de sucre semoule
- 1/2 feuille de gélatine
- 10 g de lait
- 125 g de crème liquide entière
- 1 càc de vanille en poudre

Pour les feuilles de chocolat, faire fondre le chocolat noir sur feu doux, ajouter la pâte de praliné et bien remuer. Ajouter hors du feu les gavottes émiettées (mais pas en poudre) et bien mélanger de nouveau.

Abaisser cette préparation entre deux feuilles de papier cuisson avec un rouleau à pâtisserie sur 2 mm d'épaisseur. C'est à ce moment que j'ai craint d'avoir étalé trop finement la préparation mais en fait en refroidissant, pas de problème. La préparation durcit. Après il ne faut pas que ce soit trop fin non plus sinon vous ne pourrez pas découper vos rectangles pour les mille-feuilles.

Laisser refroidir au frigo et à l'aide d'un gros couteau, détailler en rectangles de la même taille (10 cm x 5 cm environ pour moi), ou selon la forme de votre choix.

Pour la crème légère vanille -mascarpone, faire tremper la gélatine dans de l'eau froide. Porter le lait à ébullition après y avoir ajouté la vanille, arrêter le feu et ajouter la gélatine essorée. Remuer.

Mélanger au fouet le mascarpone et le sucre et ajouter le lait vanillé encore chaud pour détendre la préparation. Monter la crème bien froide en chantilly et ajouter au mélange précédemment délicatement. Laisser reposer au minimum 1 heure au frigo.

Au moment du service, déposer un rectangle de chocolat dans l'assiette, recouvrir de crème à l'aide d'une poche à douille. Recouvrir d'une feuille de chocolat, recouvrir de crème, recouvrir d'une nouvelle feuille de chocolat et terminer par de la crème. Décorer avec du chocolat fondu ou du sucre coloré.

AT_034

AT_037

imprimante_03  Mille-feuille croustillant chocolat - vanille

Posté par Audrey à 06:53 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

21 décembre 2009

Le vrai biscuit breton de Camille, pour Noël et à toute autre occasion !

Quand j'ai vu ces magnifiques petites galettes bretonnes chez "Cakes in the city", j'ai voulu les tester pour utiliser des jaunes que j'avais en stock. Et bien testez vous aussi, vous ne serez pas déçus ! Un vrai régal, pour le thé par exemple mais aussi en ce moment, pour Noël...


Le vrai biscuit breton


Pour une quarantaine de biscuits :

- 200 g de beurre mou et surtout pas fondu
- 120 g de sucre
- 3 jaunes d'oeufs
- 1 belle pincée de sel
- 370 g de farine (T65 su possible mais non obligatoire)
- 1 jaune d'oeuf détendu avec 1 càc d'eau pour dorer les biscuits


Au robot ou à l'aide d'un batteur électrique, mélanger le beurre, les 3 jaunes d'oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange soit crémeux. Ajouter la farine et le sel et remuer avec le batteur plat au robot ou avec une cuillère en bois. Vous devez obtenir une pâte sablée très souple.

Réserver cette pâte au frais au minimum 30 min.

Abaisser la pâte à 4 mm d'épaisseur et découper les sablés à l'aide d'un petit emporte-pièce cannelé, diamètre 4 cm. Piquer la pâte à plusieurs endroits avec un petit couteau pointu sur l'envers du biscuit.

Préchauffer le four à 160°C.

Déposer les sablés à l'endroit sur la plaque du four recouverte de papier cuisson. Les dorer au jaune d'oeuf une première fois. Patienter 5 min avant de les dorer de nouveau. Faire une jolie déco avec les dents d'une fourchette et cuire environ 12 min (à adapter selon votre four). Le bord des biscuits doit juste être doré.

Les laisser refroidir sur une grille et les conserver dans une boîte en fer.

AT_005

AT_007

AT_008

AT_009

imprimante_03  Le vrai biscuit breton

Posté par Audrey à 06:50 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

20 décembre 2009

Gros macaron glace vanille - framboise - chantilly

Comme je vous en avais parlé précédemment, voici une recette à base de macaron. J'ai utilisé de nouveau la recette des macarons au robot, en les faisant plus gros. Après, c'est très simple, glace vanille, framboises fraîches et chantilly.


Gros macaron vanille - framboise - chantilly

Pour 8 personnes :

- recette des macarons ici (clic), avec pour base 3 blancs d'oeufs
- 8 boules de glace à la vanille
- environ 40 framboises fraîches, soient deux barquettes
- 350 g de crème liquide entière
- 2 grosses càs de sucre glace

Réaliser les macarons comme décrit ici (clic). Pour les faire cuire, j'ai tracé des cercles à l'aide d'un gros verre sur le papier cuisson pour que toutes les coques soient de la même taille. J'ai cuit plus longtemps que pour des petits macarons (25 min à 145°C) mais il faut baisser ce temps de cuisson car mes coques se sont avérées un peu trop craquantes. Donc cuir eplutôt 17 à 20 min. Puis j'ai congelé mes coques, ce qui permet de réaliser le dessert très vite au moment du service. Il suffit de décongeler les coques quelques heures avant à température ambiante.

Garnir les macarons d'une boule de glace vanille (j'avais fait mes boules en avance, que j'avais déposées sur une assiette et remis au congel).

Déposer tout autour du macaron des framboises fraîches (voir photos).

Préparer la chantilly. Mélanger la crème avec le sucre glace. Passer ce mélange au tamis, mettre dans le siphon que vous gardez au frais deux heures minimum, en position couchée. Gazer au moment du service.

Servir les macarons accompagnés de chantilly et de framboises fraîches.

AU_023

AU_026

AU_027

AU_055

AU_056

AU_057

AU_059

imprimante_03  Gros macaron vanille - framboise - chantilly

Posté par Audrey à 07:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 décembre 2009

Sablés à la fleur d'oranger

Voici une nouvelle recette de sablés pour garnir vos paniers gourmands de Noël. Elle est issue du blog de "La cuisine de Doria". Dès que je vois une recette avec de la fleur d'oranger, j'avoue que je succombe ! J'ai réduit les quantités et j'ai du ajouter de l'eau car ma boule de pâte ne se formait pas...


Sablés à la fleur d'oranger

J'ai fait 57 sablés exactement !

- 94 g de poudre d'amandes
- 3 càs de fleur d'oranger
- 270 g de farine
- 120 g de sucre
- 135 g de beurre mou
- un peu d'eau si nécessaire


Ajouter l'eau de fleur d'oranger à la poudre d'amandes; mélanger et laisser de côté.

Pendant ce temps, préparer la pâte. Mélanger la farine avec le sucre. Ajouter le beurre en morceaux et sabler la pâte ou la mélanger à l'aide du batteur plat du robot. Ajouter la poudre d'amandes à l'eau de fleur d'oranger. Vous devez obtenir une boule de pâte homogène. Si ce n'est pas le cas, ajouter un peu d'eau, comme pour faire une pâte à tarte.

Etaler de suite la pâte sur le plan de travail fariné (j'étale sur une feuille en silicone). Découper des sablés de la forme que vous voulez.

A ce moment, j'ai mis ma pâte au frais prédécoupée car je n'arrivais pas à décoller mes sablés de ma feuille. Donc à vous de voir la consistance de votre pâte, mais sinon n'hésitez pas à la mettre au frais avant de l'étaler.

Préchauffer le four à 180°C. Déposer les sablés sur la feuille du four recouverte de papier cuisson. Enfourner pour 12 à 15 min ; les sablés doivent juste être dorés.

Pour info, 52 calories le biscuit.

AV_039

AV_041

AV_040

AV_042

imprimante_03  Sablés à la fleur d'oranger

Posté par Audrey à 15:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 décembre 2009

Terrine de foie gras maison pour débutante ou confirmée, à la façon d'Eric Léautey

Je tiens tout d'abord à remercier Caroline pour sa recette détaillée et ses conseils perso. C'est sur son site "Culinotests" que j'ai trouvé la recette, donc je vous mets le lien ici (clic) pour plus de détails. Cette technique est vraiment super. C'était la première fois que je réalisais mon propre foie gras et il a été vraiment réussi ! Vous pouvez le dénerver en le mettant en morceaux, puisqu'après cuisson, on ne verra plus rien. Allez, la recette ! Comme ça vous pourrez vous aussi préparer votre foie gras pour Noël et à toute autre occasion...
Attention, à réaliser 2, 3 ou 4 jours avant la dégustation !

AU_052
Terrine de foie gras maison (Eric Léautey)

Pour un foie cru de 600 g :

Pour le "trempage" :

  • 4 litres d'eau
  • 1 càs de gros sel
  • une dizaine de glaçons

Pour la marinade :

  • 1 càs de Cognac
  • 1 càs de Porto blanc
  • 1 bonne càc de vinaigre de xérès
  • 1 càc de sucre en poudre
  • 1 càc de sel fin
  • 1/2 càc de poivre blanc ou gris (gris pour moi)

Ustensiles :

  • 1 grand couteau
  • 1 économe
  • 1 très gros saladier
  • 1 saladier
  • 1 plat allant au four
  • papier étirable allant au four
  • 1 écumoire

Avant de déveiner le foie, le laisser à température ambiante pour qu'il soit bien malléable et que les veines ne cassent pas lorsque vous les ôterez. Il doit presque être tiède.

Le couper en long à l'aide d'un grand couteau(comme vous couperiez une baguette pour en faire un sandwich, selon la très bonne image de Caroline). Il faut l'ouvrir comme un livre. Ensuite retier tous les déchets, veines, taches de sang, peau trop épaisse à certains endroits, à l'aide de l'économe (ou d'un petit couteau pointu).

Plonger les morceaux de foie dans le grand saladier rempli d'eau glacée salée pour enlever toute trace de sang. Laisser les morceaux ainsi dans l'eau pendant une heure.

Au bout de ce temps, retirer les morceaux de foie à l'aide de l'écumoire et les déposer sur du papier absorbant. Les éponger rapidement en les tapotant et retournant avec le papier absorbant.

Mettre ensuite les morceaux de foie à mariner dans le mélange Porto-Cognac-vinaigre-sucre-sel-poivre pendant quelques heures (1h30 pour moi car c'est cela qui m'arrangeait). Il faut tout d'abord mélanger tous le singrédients de la marinade dans un saladier, et y déposer les morceaux de foie. J'ai ensuite recouvert mon saladier de film étirable et j'ai secoué plusieurs fois mon saladier pour que tous les morceaux de foie trempent dans la marinade.

Au bout de ce temps, égoutter à l'aide de l'écumoire les morceaux de foie, les déposer en UNE SEULE COUCHE UNIFORME dans un plat allant au four. Recouvrir le plat de film étirable ALLANT AU FOUR et mettre à cuire 20 min à 90°C. J'ai fait préchauffer le four environ 5 min.

EDIT : Attention, il semblerait que "le film en plastique/étirable, placé au contact d'un aliment gras, provoque des migrations de particules toxiques dans l'aliment, et encore plus s'il est chauffé", dixit Caroline. Je procède donc dorénavant comme elle pour la cuisson, je mets les morceaux de foie dans le plat et je mets directement au four, sans les recouvrir de quelque film que ce soit. Et je conserve le même temps de cuisson : 20 min à 90°C.

Pendant la cuisson, huiler les bords d'une petite terrine (à l'huile neutre, type tournesol), la recouvrir de film étirable.

A la fin de la cuisson, bien égoutter les morceaux de foie cuits et conserver le gras de la cuisson du foie qui va servir ensuite. Disposer les morceaux de foie cuits dans la terrine recouverte de film étirable. Une fois la terrine remplie, recouvrir les morceaux "rangés" dans la terrine d'un carré de papier cuisson, poser dessus un poids (style brique de soupe, briquette de crème, etc...). Mettre au frigo quelques heures voire une nuit.

Le lendemain, refaire fondre le gras de cuisson du foie que vous aurez conservé. Récupérer le gars le plus clair et le verser sur la terrine (après avoir retiré le papier cuisson de la veille !). Poser dessus un nouveau carré de papier cuisson et refermer la terrine avec con couvercle.

Remettre au frais et consommer 2 ou mieux, 3 jours après, voire même 4.

Le jour J, démouler le foie en trempant la terrine dans un bain d'eau chaude pour faciliter le démoulage. Déguster avec de la confiture de figues, du confit d'oignons, des pains aux figues, à la farine de seige,... A vous de tester !

AU_053

imprimante_03  Terrine de foie gras maison (Eric Léautey)

Posté par Audrey à 07:01 - Commentaires [6] - Permalien [#]

16 décembre 2009

Pâtes noires (à l'encre de seiche) aux Saint-Jacques et à la tomate

Première fois que je trouve des pâtes fraîches à l'encre de seiche dans mon supermarché. J'ai donc aussitôt voulu y goûter et je me retrouve alors avec deux paquets de pâtes... mais comment les accommoder? Par chance, au même moment Choupette du blog "Péché de gourmandise" nous proposait une recette à base de ces pâtes noires. Une recette simple mais très goûteuse que nous avons beaucoup appréciée. J'ai réduit quelque peu la quantité d'huile et remplacé les calamars par des Saint-Jacques car je n'avais que cela. Par contre, l'originalité des pâtes à l'encre de seiche tient plutôt dans la couleur des pâtes, noire, et non dans le goût. Enfin pour ma part, je ne leur ai rien trouvé de très particulier...


Pâtes noires aux Saint-Jacques et à la tomate

Pour deux gros mangeurs :

- 1 paquet de pâtes à l'encre de seiche pour 2 personnes (225 g de pâtes fraîches selon Choupette, je n'ai pas regardé la quantité sur l'emballage)
- 12 Saint-Jacques
- 2 càs d'huile d'olive
- 1 échalote hachée
- ail en poudre
- 2 càs de persil surgelé
- 75 g de vin blanc
- 1 boîte de tomates concassées
- 1/2 càc de piment en poudre
- sel et poivre

Dans une sauteuse, faire chauffer 1 càs d'huile et faire blondir l'échalote. Ajouter le vin blanc et laisser frémir quelques minutes. Ajouter la pulpe de tomate, l'ail, le persil et le piment. Assaisonner et laisser mijoter sur feu doux.

Dans une grande poêle, faire chauffer la dernière càs d'huile d'olive et faire cuire les Saint-Jacques environ 2 min sur chaque face. Saler et poivrer.

Cuire les pâtes selon les indications sur l'emballage, saler et servir un nid de pâtes accompagné des Saint-Jacques et de la sauce.

AQ_009

imprimante_03 Pâtes noires aux Saint-Jacques et à la tomate

Posté par Audrey à 07:06 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

14 décembre 2009

Escalopines de veau et petits pois à la crème de persil

Tout d'abord, j'espère que ma nouvelle présentation vous plaît ! Et surtout ma bannière, faite par Damouredo.

Après la recette "simple" des macarons, une recette à base de macarons viendra bientôt, qui pourrait faire un très joli dessert de Noël. Mais aujourd'hui, je vous propose une recette salée. Ainsi, après le "veau aux fèves", et une autre recette simple qui suivra pour accommoder le veau, voici aujourd'hui le "veau aux petits pois et à la crème de persil", recette tout aussi simple à vrai dire. J'ai trouvé cette recette sur le site "veausucces.com" qui regorge de bonnes idées pour accommoder le veau. Elle est à la base pour 4 personnes, mais je l'ai adaptée pour 2 personnes, sans forcément diviser les quantités par 2, donc je vous mets la recette avec mes modifs.


Escalopines de veau et petits pois à la crème de persil

- 2 escalopes de veau coupées en 2 ou 3 escalopines chacune
- 200 g de petits pois surgelés
- 1 botte de persil plat
- 125 g de crème liquide, à 3% de MG pour moi
- thym séché
- laurier séché
- 1 càs d'huile d'olive
- sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C.

Plonger le persil plat équeuté 1 minute à l’eau bouillante salée puis l’égoutter et le rafraîchir.

Mixer le persil avec la crème tiédie, saler et poivrer.

Poêler les escalopines 2 à 3 minutes de chaque côté dans l’huile d’olive, les saler et les poivrer.

Disposer les escalopines dans un plat allant au four avec les petits pois, ajouter le thym et le laurier, napper avec la crème de persil et cuire 10 minutes au four.

Servir les escalopines de veau et les petits pois à la crème de persil accompagnés d’une purée de pommes de terre, ou de riz blanc.

 

AQ_052

AQ_053

imprimante_03  Escalopines de veau et petits pois à la crème de persil

Posté par Audrey à 07:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

13 décembre 2009

Macarons au robot (d'après Sylvie et Mercotte)

En me baladant sur le blog "Amuses bouche", j'ai découvert les jolis macarons blancs de Sylvie. Dans son post, elle dit réaliser ses macarons au robot Kitchenaid, sur une idée de Mercotte. Cela faisait un petit moment que je voulais retester les macarons sans meringue italienne (les tout premiers que j'avais faits étaient sans meringue italienne, ça avait bien marché dans le four de ma maman mais pas dans le mien). J'ai donc fait d'une pierre deux coups en réalisant mes macarons sans meringue italienne et au robot Kitchenaid. Et bien résultat parfait !! En moins de 30 minutes pour la première fournée (j'ai un four petit donc j'ai fait deux fournées), avec deux blancs d'oeufs, 27 macarons faits et congelés !

Cette recette est parfaite pour avoir de jolis macarons à vos tables de fêtes par exemple...


Macarons (sans meringue italienne et au robot) (recette de Pure gourmandise)

Pour environ 27 macarons :

- 2 blancs d'oeufs
- 140 g de sucre glace
- 83 g de poudre d'amandes
- 20 g de sucre en poudre
- 1 pincée de sel
- 1 càs de colorant noir en poudre

Mixer le sucre glace et la poudre d'amandes pour obtenir une poudre fine.

Battre les blancs d'oeufs en neige avec le sel au robot avec le fouet, et ajouter en trois fois le sucre en poudre en continuant de les battre. Ajouter le colorant. Ajouter 2 càs de la poudre précédente aux blancs montés en neige et battre rapidement pour détendre la pâte.

Changer le fouet du robot pour le batteur plat, et ajouter le restant de poudre petit à petit en battant à vitesse 1. Arrtêter dès que la pâte forme un ruban lisse et brillant.

Remplir une poche à douille avec la pâte à macarons. Pour vous faciliter la tâche, fermer la poche avec une pince à linge et la déposer dans un récipient haut, comme un verre mesureur, puis ôter la pince à linge et dresser vos macarons (de 2 cm de diamètre environ) sur la plaque du four recouverte de papier cuisson.

Laisser "croûter" les macarons pendant 15 min (les laisser reposer en fait avant de les enfourner).

Cuire environ 14 min à 145°C en ayant pris soin de préchauffer votre four environ 10 min.

AT_017

AT_018

AT_021

AT_023

imprimante_03  Macarons (sans meringue italienne et au robot)

Posté par Audrey à 07:43 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
© ddcuisine.canalblog.com | 2007 | Tous droits réservés