DDcuisine

27 février 2013

Pancakes végan banane-coco : sans gluten, sans produit laitier, sans oeufs et sans blé

J'étais sûre que cette recette plairait à Monsieur et je ne me suis pas trompée ! Elle m'a beacuoup également de par sa texture. Effectivement nous aimons les choses légères, en particulier pour terminer un repas, mais nous avons également le même goût pour les choses compactes, avec une texture moelleuse-élastqiue (dur dur à définir), comme la texture de ses pancakes.

Ces pancakes végan et donc sans oeufs que l'on remplace souvent par la banane ou les graines de lin comme ici. Je pense d'ailleurs que ce sont ces deux ingrédients ainsi que le tapioca qui leur confèrent cette texture si particulière. Elle rappelle d'ailleurs le "dadar", spécialité balinaise (genre de crêpes), que nous avions dégustée chez Kadek, clic_ici, et qui contient... de la farine de tapioca !

Pour vous faire votre propre idée, il ne vous reste pkus qu'à tester ;)

886

889

Pancakes végan banane-coco

Pour 4 pancakes bien épais :

Ingrédients secs :

  • 60 g de farine de tapioca
  • 30 g de farine de millet (que j'ai remplacée par une autre farine sans gluten : farine de quinoa)
  • 60 mL de graines de lin (il ne m'en restait que 30 g)
  • 28 g de farine de noix de coco (ma version est donc avec gluten puisque je n'avais pas de farine de coco et que j'ai utilisé de la farine de blé bio. Mais si vous utilisez de la farine de coco, vous aurez bien une version sans gluten)
  • 2 càc de levure chimique (ou poudre levante)
  • 1 pincée de sel
  • 1 càc de vanille en poudre
  • j'ai ajouté 2 càc de noix de cooc râpée comme je n'avais pas de farine de coco

Ingrédients liquides :

  • 2 grosses càs de sirop d'agave
  • 1 banane très mûre, écrasée
  • 235 mL de lait de coco (comme ma briquette faisait 200 mL je n'ai mis que 200 mL et pas de problème. Au pire, ajuster avec la quantité d'eau)
  • 63 mL d'eau

 Mélanger tous les ingrédients secs, puis ajouter les ingrédients liquides.

Bien mélanger et laisser reposer 5 min, le temps de faire chauffer une petite poêle. Ajouter une petite quantité d'huile de votre choix (ne vous brûlez pas comme la poêle est déjà chaude), et graisser la poêle avec un papier essuie-tout.

Déposer une bonne louche de pâte dans la poêle chaude et laisser cuire 5 min à feu plutôt doux (3 sur une échelle de 9 pour ma part). Quand les bords du pancake sont cuits (on voit tout simplement que la pâte est cuite), retourner délicatement la pancake. Cuire encore 4 à 5 min de l'autre côté.

La pâte va épaissir au cours de la cuisson. Vous pouvez donc à peine la détendre avec un peu d'eau.

Déguster avec un peu de miel, un délice ! Le goût de la banane et de la coco est bien présent, nous on a adoré !

885

887

888

 

Posté par Audrey à 06:37 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

25 février 2013

En Irlande, il n'y a pas que la cuisine...

O'Connell Street :

DSC_0637

 

 

 

 

 

Trinity College :

DSC_0643

DSC_0696

DSC_0702

 

 

Bibliothèque à couper le souffle (toujours Trinity College) :

DSC_0693

DSC_0694

 

Visite de la Old Jameson Distillery (whisky) :

DSC_0658

DSC_0660

DSC_0661

DSC_0663

 

Petite excursion sur la côte est : Dun Laoghaire, Bray, Greystones :

DSC_0732

DSC_0735

DSC_0739

DSC_0743

DSC_0753

DSC_0759

DSC_0760

 

 

Saint-Patrick's Cathedral :

DSC_0785

 

Posté par Audrey à 06:09 - Commentaires [4] - Permalien [#]

24 février 2013

Les photos de l'Irlande !

Comme toujours lors de nos voyages, nous privilégions ou en tout cas essayons les bonnes adresses car bien sûr le plaisir de manger est très important pour nous, et cela fait partie intégrante de la culture d'un pays.

J'avais donc relevé quelques adresses en foullant sur Internet et d'une façon générale quand nous n'avons pas d'adresses particulières, nous nous écartons des grandes artères très touristqiues car c'est souvent bien là que se trouvent les mauvaises adresses ! Ca paye vraiment souvent et ce fut le cas aussi ici en Irlande avec nos deux premières adresses !

 

 

Après avoir bien failli rater l'avion (nous avions oublié que les Parisiens commençaient leur journée de travail relativement tardivement, je ne m'attarderai pas trop sur cette expérience fort éprouvante et draumatisante !!), n'ayant rien avalé depuis 4h30 du matin, nous nous éloignons un petit peu de O'Connell Street pour enfin remplir un petit peu nos estomacs en début d'après-midi.

Une sorte de petit fast-food tenu par un couple très sympathique où la soupe était faite maison, tout comme les délicieux muffins et les sandwichs préparés devant nous. Rien d'exceptionnel mais tout était bien bon !

1

2

3

4

Le restaurant où nous avons dîné le même soir était situé dans le quartier de Temple Bar (O'sheas Irish Restaurant), un peu à l'écart. Nous avons hésité à entrer puisque qu'in n'y avait qu'un couple à l'intérieur. Mais commme l'on dit "le monde attire le monde" puisque petit à petit le restaurant s'est bien rempli.

Un autre critère si vous voulez être presque sûrs que les plats ont été cuisinés sur place est de choisir des restaus avec de petites cartes. Quand vous trouvez à la fois des pâtes, des pizzas, des poissons, des viandes et des plats plus traditionnels au menu, vous pouvez être sûrs que les plats sont achetés tout prêt !

Bref ici petite carte avec des plats typiques et avec entrée, plat, dessert et boissons froides et chaudes, une note de seulement 40 euros !!

5

6

9

J'ai oublié de photographier le crumble aux pommes avec la glace vanille mais il était vraiment exquis. Une énorme portion et la gentille maîtresse de maison a pensé à apporter deux cuillères. Je trouve cette attention vraiment très eympa (je précise que c'était bien sûr Monsieur le gourmand...).

Et là bon ok, vous reconnaîtrez sûrement ma gourmandise...! C'est moi qui ai repéré cette adresse, Walter Mitty's, avec une vitrine remplie de gourmandises... Les scones m'ont littéralement fait craquer, rien qu'en les voyant. Et ils se sont avérés exquis. Le muffin bon mais sans plus.

10

11

12

13

14

15

16

Sur les conseils du blog "Papilles et Pupilles", nous nous sommes rendus dans un quartiers "modernes" de Dublin pour aller dîner chez "Ely gastropub". La viande est issue de la ferme du patron, le pain maison est fait chaque jour et la plupart des ingrédients sont bios. Nous avons opté pour une entrée à deux car nous voulions continuer avec le burger bio et moi plus gros yeux que gros ventre j'avais déjà décidé de mon dessert : le fondant au chocolat, glace pistache, mais bon je n'ai pas eu l'appétit pour aller jusque-là ! Et pourtant d'habitude je trouve toujours un peu de place pour le dessert mais là les portions étaient vraiment copieuses. En plus j'ai demandé des légumes vapeur plutôt que des frites...

Sinon et bien nous nous sommes vraiment régalés ! Le saumon, irlandais of course, était très fin, et ccompagné du fameux soda bread que j'ai adoré !! Je testerai bientôt ce pain typiquement irlandais, sans levure boulangère mais avec du bicarbonte de soude ("baking soda" en anglais, d'où son nom), qui a un goût... typique, un peu de noisettes, difficile à définir. On remplace l'eau par du babeurre ou lait fermenté.

17

18

19

20

21

Les photos qui suivent sont celles du repas pris sur la côte sud-est irlandaise, qui offre de magnifiques paysages, à Bray plus particulièrement. Le restau est The Ocean Bar and Grill. Un rapport qualité-prix de la sorte est franchement peu courant !! Du soda bread et un petit pain à l'oignon nous a  d'abord été servi avec un pesto et du beurre en guise d'apéritif. Puis entrée, plat, dessert et boissons chaudes comprises, le tout pour 25 euros par personne ! Avec des produits de qualité et des assiettes très bien présentées. Bref si vous passez le coin, attardez-y vous mais pensez à réserver !

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

34

Et pour finir, "the" petit-déjeuner irlandais (j'ai opté pour ma part pour une omelette puis pour des oeufs pochés puis je suis revenue au sucré !) préparé par notre hôte Gerry. Ainsi que "the famous fish and chips" (pour Monsieur seulement toutefois), goûté chez Léo Burdock, qui est très connu là-bas. Bon c'était "pour goûter" hein, car vous en conviendrez, ce n'est pas de la grande cuisine, d'autant que les frites n'étaient pas bonnes...

35

36

 

Posté par Audrey à 06:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 février 2013

Une nouvelle poêlée de chou !

Avec le coeur d'un chou frisé, j'ai improvisé cette délicieuse poêlée, dans le même esprit que celle que j'avais déjà réalisée ici_clic. En accompagnement d'un poisson blanc, c'est un régal !

11

Poêlée de chou aux chataignes

Pour 4 personnes :

  • 1 chou frisé sans les grandes feuilles vertes
  • 1 petit oignon
  • 1 cube de bouillon knorr
  • 1 grand verre d'eau
  • 1 grosse càs de raisins secs
  • 1 dizaine de chataignes cuites

Couper le chou en 4 après avoir retiré les plus grosses feuilles. Le laver, le sécher, retirer le coeur (partie blanche dure) et couper en morceaux.

Dans un faitout ou une poêle type wok, ajouter le chou, l'oignon émincé, l'eau et le bouillon. Laisser cuire environ 30-35 min à feu moyen au départ puis à feu doux ensuite en remuant de temps en temps.

Enfin de cuisson, ajouter les chataignes coupées en dés et les raisins secs.

Bien mélanger, ajouter une pincée de gingembre et servir.

gif_anime_webmaster,imprimante,imprimante_03  Poêlée de chou aux chataignes

 

Posté par Audrey à 06:28 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

20 février 2013

Comme une tartelette choco-poire : sablé breton, mousse au chocolat de P. Hermé, poire et noisettes caramélisées

Chocolat-poire est une association qui marche très bien comme les recettes de mousse au chocolat de Mr Hermé et de sablés bretons de Mercotte, deux recettes que j'avais déjà testées et beaucoup appréciées ! Du coup j'ai décidé de les associer en ajoutant une demi-poire par tartelette pour la fraîcheur et des noisettes caramélisées pour encore plus de gourmandise...

Mais en fait ce n'est pas fini puisque j'ai encore accompagné ce dessert de glace vanille^^ (pas maison car pas eu le temps...) Un dessert très gourmand comme vous l'aurez compris mais pas lourd du tout, qui passe très bien même après un repas plutôt copieux...

907

Comme une tartelette choco-poire : sablé breton, mousse au chocolat, poire et noisettes caramélisées

Pour 8 tartelettes :

Pour les sablés bretons (quantités pour 10 sablés de cm de diamètre) :

  • 125 g de beurre demi-sel
  • 100 g de sucre
  • 155 g de farine
  • 8 g de levure chimique
  • 50 g de jaunes d'oeufs

Sabler le beurre avec le sucre, la farine, et la levure (à la main ou avec la feuille du robot). Ajouter les jaunes.

Etaler entre 2 feuilles de papier cuisson sur une épaisseur de 0,5 cm.

Laissez reposer au frais 1 heure minimum. Découper la pâte à l’aide des cercles de cuisson puis les cuire dans ces emporte-pièces non beurrés 20 minutes à 170°C. Surveiller la coloration.

 

Pour la mousse au chocolat de P. Hermé :

  • 255 g de chocolat noir à 70 % de cacao
  • 120 mL de lait
  • 2 jaunes d'œuf
  • 6 blancs d'œufs
  • 30 g de sucre en poudre

Hacher le chocolat au couteau-scie et le faire fondre dans une casserole au bain-marie (ou à feu très doux).

Dans une autre petite casserole, porter le lait à ébullition. Retirer le chocolat du feu et verser le lait dessus en fouettant jusqu'à ce que la crème soit lisse. Incorporer le jaune d'œuf et mélanger.

Monter les blancs en neige ferme en y incorporant peu à peu le sucre. Quand le mélange au chocolat est tiède (à 40°C), y incorporer 1/3 des blancs en neige à l'aide d'une spatule. Puis ajouter délicatement le reste des blancs.

Verser la mousse dans une poche à douille munie d'une douille cannelée et la garder au moins 1 heure au frigo avant de servir. (Je l'ai réalisée la veille).

 

Pour les noisettes caramélisées :

  • 40 g de sucre
  • 40 g de noisettes

Faire caramel avec le sucre. Quand il a une belle couleur dorée-ambrée, ajouter les noisettes et mélanger énergiquement à l'aide d'une cuillère pour bien enrober les noisettes de caramel.

Les verser sur le plan de travail recouvert de papier cuisson en aplatissant rapidement avec la cuillère et laisser refroidir.

Détacher les noisettes les unes des autres à la main.

  • 8 demi-poires au sirop égouttées

 

Au moment de servir le dessert, dispoer un sablé dans chaque assiette.

En partant du centre du sablé, déposer la mousse en rosace. Déposer la demi-poire et tout autour de la tartelette, les noisettes. Servir avec des verrines garnies de glace vanille !

904906gif_anime_webmaster,imprimante,imprimante_03  Comme une tartelette choco-poire : sablé breton, mousse au chocolat, poire et noisettes caramélisées

Posté par Audrey à 06:30 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

19 février 2013

Bientôt un petit récap'...

Bonsoir à vous chers lecteurs !

 

De retour d'Irlande, je vous proposerai bientôt quelques photos, surtout de cuisine ! Je n'ai pas le temps pour le moment puisque je repars dès demain, au Sud cette fois, en Espagne, dans le cadre du doctorat.

Je pense également à ajouter toutes mes adresses dans la rubrique "Bonnes adresses", au fil de nos excursions...

Des recettes sont prévues pour être publiées les jours qui arrivent, mais je ne pourrai peut-être pas répondre "en live" à vos commentaires...

Bonne semaine à tous, à bientôt !

Posté par Audrey à 18:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 février 2013

Exquises tuiles aux amandes

Cette recette issue du blog "Du miel et du sel" est juste parfaite, comme les panna-cotta que j'avais déjà testées, clic_ici. D'ailleurs c'est dorénavant la recette des panna-cotta que je fais, Monsieur en est FAN ! Et ça va être la même chose avec cette recette de tuile que j'ai déjà réalisée deux fois. Elle est très rapide à réaliser et franchement on se régale. Il suffit d'être bien attentif lors de la cuisson et c'est tout !

Ces tuiles accompagneront à merveille de nombreux desserts, qui nécessitent une petite touche croquante...

883

884

 

Tuiles aux amandes

Pour 15 à 20 tuiles selon la taille :

  • 100 g de sucre
  • 2 blancs d’œufs
  • 30 g de farine
  • 80 g d’amandes effilées
  • 35 g de beurre

Battre légèrement le sucre et les blancs d’œufs, il ne s'agit pas de les monter en neige, juste de les mélanger. Ajouter la farine et mélanger : on obtient une pâte blanche et bien coulante. Incorporer les amandes et enfin le beurre fondu.

Mélanger délicatement pour ne pas briser les amandes.

A l'aide de 2 cuillères à café, faire des petits tas de pâte sur une plaque antiadhésive (ou plaque du four recouverte de papier cuisson). Ils doivent être bien espacés.

880

Les étaler en petites galettes fines et uniformes avec le dos d'une fourchette mouillée.

881

Enfourner et surveiller la cuisson, car cela va très vite ! 

Il faut environ 5-6 minutes  de cuisson.

Quand le bord des tuiles est brun doré et le centre un peu plus clair, les retirer du four. Chaudes, elles sont très malléables. C'est en refroidissant qu'elles durcissent et deviennent croquantes.

Si on veut les laisser plates, les laisser refroidir tout simplement sur une grille. Si on les veut en tuiles, les déposer délicatement sur un rouleau à pâtisserie, ou bien dans le fond d'un moule à savarin et les laisser refroidir ainsi. Si on n'a ni rouleau, ni moule à savarin, on peut les mettre dans des verres.

 882

 

Posté par Audrey à 06:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

15 février 2013

Comment j'ai aimé le Tiramisu, la recette d'un ami italien !

Le tiramisu, je l'appréciais surtout aux fruits rouges, comme mon "Tiramisu aux framboises et à l'eau de rose", clic_ici, mais bon pour le coup, ce n'est plus un vrai tiramisu. Comme vous le savez, le tiramisu ne contient pas de fruit, juste des biscuits cuillères trempés dans du café et une crème à base de mascarpone.

Je n'aimais donc pas trop ça, l'arrière goût de café, la "lourdeur" de certaines crèmes, etc. Et puis nous étions invités chez un couple d'amis, qui nous avait réservé... un tiramisu en dessert. Oui car C. est italien et a en plus une formation de cuisinier. C'est lui qui avait préparé le dessert. Et là oh révélation, dès la première cuillérée, j'ai tout de suite A-D-O-R-E son dessert !! Je me suis donc empressée de lui demander sa recette pour la réaliser à mon tour, et c'est à vous aujourd'hui que je la transmets !

J'ai doublé les proportions de départ car nous étions 7 lorsque j'ai réalisé ce dessert mais en fait tout le monde est reparti avec son doggy bag. Du coup avec le double des proportions je dirais que j'ai fait 12 très grosses parts (en même temps avec 1 kg de mascarpone...^^). Vous pouvez donc compter 12 à 14 parts pour le double des proportions, et donc 6 à 8 parts pour les proportions ci-dessous.

Et aujourd'hui c'est notre départ pour l'Irlande, cadeau pour la trentaine de Monsieur, avec au retour quelques photos... ! A bientôt.

753

755

756

Tiramisu

Pour 6 à 8 parts :

A réaliser la veille

  • 500 g de mascarpone
  • 4 jaunes d'oeufs
  • 2 blancs d'oeufs
  • 50 g de sucre
  • 50 mL d'Amaretto
  • 24 biscuits à la cuillère (que je n'ai pas eu le temps de faire maison ici, mais si vous voulez les réaliser vous-même, j'ai déjà donné la recette, clic_ici)
  • café fort (prpportions pour 4 tasses environ)
  • cacao amer

Préparer la café très fort, ajouter l'Amaretto et laisser refroidir.

Fouetter les jaunes avce le sucre sans blanchir et ajouter le mascarpone.

Battre les blancs en neige et les ajouter délicatement au mélange précédent.

Tremper entièrement mais très rapidement les biscuits dans le mélange café-Amaretto. Les déposer au fond d'un plat rectangulaire en les serrant/tassant bien (conseils de C. !). Ne pas hésiter à ajouter d'autres biscuits en plus des 24 s'il en manque. La face plate du biscuit est au-dessous, soit contre le plat.

Recouvrir cette première couche de biscuits de la moitié de crème au mascarpone.

Recouvrir la crème du reste de biscuits imbibés et terminer par la moitié restante de crème. Quand j'ai doublé les proportions il m'est resté de la crème et des biscuits. Vous pouvez donc réaliser avec le reste des ingrédients des tiramisus individuels en verrine.

Recouvrir le plat de film étirable, au contact pas de problème et réserver une nuit au frais.

Au moment du service, saupoudrer le tiramisu de cacao en le passant au travers d'un tamis ou d'une petite passoire.

Régalez-vous !! Même une grosse part passe très bien en fin de repas...

754

 gif_anime_webmaster,imprimante,imprimante_03 Tiramisu

Posté par Audrey à 06:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 février 2013

Tarte au fromage blanc, bien haaauute !

Comme je vous le disais ici_clic, j'avais trop de pâte lorsque j'ai réalisé le "véritable flan de Jacques Génin" et il me restait en l'occurrence le plus grand fond de pâte, celui de 24 cm de diamètre, foncé dans un moule haut à charnière.

Du coup il me fallait réaliser un autre dessert (quoique j'aurais aussi pu réaliser une tarte salée puisque la pâte est à peine sucrée, mais bon, me dire que j'allais manger deux parts de dessert m'enchantait plus^^). J'ai alors pensé à la tarte bien haute au fromage blanc de Puce bleue, qui faisait partie de ma "to do list". En plus comme j'avais pâtissé une bonne partie de l'après-midi avec le flan, je n'avais pas envie d'y repasser trois heures... Et ça tombe bien puisque cette tarte est très vite réalisée ! Pour vous dire, j'ai remis ça deux jours après (à une petite exception près dans la recette comme vous le verrez...), car j'avais acheté deux pots de fromages blancs, pour être sûre de ne pas avoir à me redéplacer s'il m'en manquait. Mais avec les proportions données par Puce bleue, le moule de 24 cm de diamètre sur environ 5 cm de haut est parfait !

La tarte est excellente, légère après un repas mais nous l'avons également dégustée à 4h et au petit-déj' ! Je vous récris donc la recette de Puce bleue, j'ai simplement utilisé la pâte brisée de J. Genin au lieu d'un fond de pâte à base de biscuits émiettés mélangés avec du beurre (comme pour un cheesecake). Le secret de cette tarte est, selon Puce bleue, l'ajout d'un sachet de poudre pudding parfum chantilly de chez Dr Oetker. J'avais aussi lu que si l'on ne trouvait pas ce type de sachet en supermarché, on pouvait le remplacer par un sachet de poudre pour flan saveur vanille (marque Impérial dans mon cas, voir ici_clic) ; ce que j'ai fait.

187

188

191

Tarte au fromage blanc

Pour un moule à charnière haut de 24 cm de diamètre (8 à 12 parts) :

  • la moitié des quantités de la pâte de Jacques Génin, voir ici_clic (soit pour 250 g de farine)
  • 1 kg de fromage blanc à 40 % (impossible d'en trouver, le mien était à environ 8 % et ça n'a pas posé de problème, pas de goût acide comme je le craignais en utilisant de fromage blanc allégé)
  • 150 g de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé (pas mis, mon sucre est vanillé puisque j'y ajoute des gousses de vanille vides)
  • 1 sachet de Pudding "parfum Chantilly" (Dr Oetker) ou 1 sachet de poudre pour flan saveur vanille (Impérial)
  • 2  càs de Maïzena
  • 3 oeufs

Préchauffer le four à 180°C.

Préparer la pâte brisée, voir ici_clic, foncer le moule rond amovible (si la pâte est trop collante, la réserver 15 à 20 min au frigo, mais surtout, ne pas trop la travailler), et réserver au congélateur le temps de préparer la garniture au fromage.

Clarifier les oeufs. Battre les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la Maïzena et le sachet de pudding. Battre vigoureusement afin d'obtenir un mélange bien lisse. Ajouter le fromage blanc et mélanger bien à fond.

Monter les blancs en neige ferme avec 1 petite pincée de sel et les incorporer délicatement à la préparation à l'aide d'une maryse.

Verser l'appareil sur la pâte congelée.

Cuire 45 à 55 min (le milieu de la tarte ne doit plus trembler mais elle va encore prendre en refroidissant).

A mi-cuisson, couvrir d'un papier aluminium pour éviter que la tarte ne colore.

Laisser refroidir entièrement avant de réfrigérer une dizaine d'heures. Déguster bien frais.

186

190

189

gif_anime_webmaster,imprimante,imprimante_03  Tarte au fromage blanc

Posté par Audrey à 06:28 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2013

Bettes/Blettes aux raisins secs

Une excellente recette de Valérie Cupillard dans Mes assiettes gourmandes, à laquelle j'ai ajouté des dés de tofu pour en faire un plat presque complet. Il vous suffit en effet d'ajouter une portion de féculents pour un repas complet, sain et savoureux.

35

 36

Bettes/Blettes aux raisins secs

Pour 1 gros wok de légumes :

  • 1 botte de bettes
  • 2 échalotes
  • 1 à 2 càs d'huile d'olive
  • 2 càs de raisins secs
  • 125 g de tofu ferme coupé en petits dés
  • 1 càc d'épices garam massala

Emincer les côtes des bettes, les laver et les sécher. Faire de même pour les feuilles en les coupant en rubans.

Eplucher et émincer les échalotes. Les faire revenir dans l'huile chaude avec le tofu, le garam massala et les côtes de bettes. Bien mélanger, couvrir et laisser cuire à feu moyen-doux pendant 10 min environ.

Ajouter les feuilles de bettes et les raisins secs et mélanger. Laisser cuire encore quelques minutes et servir.

37

gif_anime_webmaster,imprimante,imprimante_03  Bettes aux raisins secs

Posté par Audrey à 06:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
© ddcuisine.canalblog.com | 2007 | Tous droits réservés